•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un coup de théâtre parlementaire du NPD retarde le dévoilement du budget provincial

Le Golden Boy qui surplombe le Palais législatif du Manitoba.

Le Golden Boy surplombe le Palais législatif du Manitoba, où le budget sera dévoilé dans les prochaines heures.

Photo : Radio-Canada / Gary Solilak

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique du Manitoba a utilisé mercredi des tactiques parlementaires pour retarder le dévoilement du budget de 2020 du gouvernement progressiste-conservateur de Brian Pallister, qui ne sera pas dévoilé mercredi comme prévu.

Le discours du budget devait être prononcé en Chambre entre 14 h 30 et 15 h, mais en réponse aux tactiques du NPD, le gouvernement a décidé de ne pas dévoiler son budget.

L’opposition néo-démocrate affirme que ses tactiques sont une manière de tenir tête au gouvernement Pallister. Ils accusent celui-ci d’avoir des « intentions cachées », parce qu’il a déposé des douzaines de projets de loi qui seraient « forcés » à travers le processus législatif d’ici juin.

Si nous n’avions rien fait, nous nous serions allongés et nous aurions laissé M. Pallister procéder à son programme très agressif, a déclaré Wab Kinew, chef du parti néo-démocrate, après un après-midi houleux.

Les néo-démocrates ont soulevé à répétition des questions de privilège, ce qui interrompt la procédure en chambre forçant chaque fois la présidente de l’assemblée à se prononcer sur la validité de la question de privilège.

Nous ne sommes pas ici pour retarder le budget. Nous sommes ici pour retarder ces projets de loi.

Wab Kinew, chef du Nouveau parti démocratique

En vertu de cette prise de position et en arrêtant cet agenda législatif, nous donnons six mois supplémentaires aux Manitobains pour examiner ces projets de loi, poursuit-il, en ajoutant qu’aucun de ces projets de loi ne faisait partie des promesses électorales de M. Pallister.

C’était le choix du gouvernement de tenter de déposer ces projets de loi le jour du budget, dit M. Kinew, qui ajoute que la décision de bloquer la procédure parlementaire a été prise mardi lorsqu’il a vu le feuilleton qui compte des projets de loi qui portent notamment sur les régimes de retraite et les écoles publiques.

L’enjeu scolaire est particulièrement sensible puisque la province devrait dévoiler plus tard ce mois-ci le très attendu rapport dela Commission sur l'éducation de la maternelle à la 12e année du Manitoba.

L’autre chef d’opposition Dougald Lamont, le chef du parti libéral du Manitoba, qui n’a pas le statut de parti officiel au palais législatif, croit que le NPD avait raison sur l’intention du premier ministre. M. Lamont dit que la décision de déposer un grand nombre de projets de loi le jour du budget a pour but de dissimuler les mesures qu’elles contiennent.

Mais selon lui, le NPD abuse de la procédure parlementaire. Il n’a pas précisé ce que son parti aurait fait à la place du NPD. Il demande cependant au gouvernement de Brian Pallister de retirer les projets de loi particulièrement contentieux du feuilleton pour pouvoir dévoiler le budget tant attendu dans ce contexte de turbulence économique.

Selon M. Lamont, la province aurait quand même pu déposer le budget mercredi.

La province affirme qu’il s’agit d’un abus de privilège parlementaire, et d’un manque de respect pour les représentants d’organismes et les membres de médias qui ont passé la journée au palais législatif en attente du dévoilement du budget.

Le degré du manque de respect [de l’opposition] pour le peuple manitobain a été exposé aujourd’hui, lance le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister. L’ancien député fédéral affirme qu’il n’a jamais vu un tel manque de respect dans une assemblée parlementaire.

Ils ont peur de débattre de projets de loi qu’ils n'ont pas lus, ils ont peur de discuter d’un budget qu’ils n’ont pas vu, ils ont peur d'avoir un débat qu’ils ne peuvent pas gagner.

Brian Pallister, premier ministre du Manitoba

Le premier ministre du Manitoba n’a pas répondu aux questions des journalistes portant sur la possibilité qu’il dévoile le budget mercredi malgré les tactiques du NPD. Il a suggéré qu’il voulait pouvoir prononcer le discours du budget en chambre avant de dévoiler le budget, sans dire directement que c’était la raison pour laquelle le budget n’a pas été dévoilé à la date prévue.

Il n’a pas précisé quelle portion de la vingtaine de projets de loi au feuilleton aurait été présentée mercredi.

M.Pallister affirme qu’il a dû annuler une rencontre prévue avec Justin Trudeau jeudi, sans indiquer le sujet de cette réunion. Il affirme que la province tentera de dévoiler le budget jeudi. Le NPD n’a pas précisé s’il allait continuer ses tactiques jeudi.

Les journalistes qui étaient en huis clos ont pu être libérés, sous promesse de ne pas dévoiler les détails du budget, qui reste sous embargo.

Avec les informations d’Ian Froese et de Dana Hatherly

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique provinciale