•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marcel Poirier, complètement fou de la langue française

Un homme âgée présente son ouvrage, la grammaire expliquée.

Marcel Poirier présente son ouvrage, La grammaire expliquée.

Photo : Radio-Canada

La langue française, Marcel Poirier en mange. Le Trifluvien est tout un personnage. Certains se souviennent peut-être de ses cours de français diffusés à la télévision dans les années 1990.

Attablé dans un café, l’ancien professeur est entouré de documents de préparation pour le Test de certification en français écrit pour l’enseignement (TECFÉE), de documents d’enseignement au primaire et évidemment, de son livre : La grammaire expliquée, qui en est à sa cinquième édition.

Âgé de 93 ans, la passion pour la langue française de Marcel Poirier ne tarit pas. Dès le début de la discussion, c’est plus fort que lui, l’ancien enseignant donne de multiples exemples pour comprendre des règles du français.

Pour réfléchir correctement, il faut avoir les notions de base de la langue, martèle-t-il.

Né à Trois-Rivières, le nonagénaire a commencé à enseigner après la Deuxième Guerre mondiale, en 1945, à Arvida. Il a étudié auprès des Frères de l’instruction chrétienne (FIC). La clé de son succès dans l’enseignement? Utiliser la logique pour comprendre les règles.

J’aime mieux m’adresser à l’intelligence de la personne, plutôt qu’à un truc. Comme je disais aux élèves : “Si tu ne veux pas raisonner en écrivant, mets ton crayon sur la table. Tu ne feras pas de faute. Tu vas passer pour un type intelligent”, estime M. Poirier.

Alors que le français peut faire peur, l’instructeur sépare l’ensemble de la langue en neuf sortes de mots. Selon lui, les locuteurs doivent seulement se questionner sur la nature du mot et sa fonction pour réussir à bien écrire.

Tu es un petit qui, toi , s'interroge le nonagénaire en regardant un mot pour l’identifier.

La carrière de l’homme l’a amené au Saguenay-Lac-Saint-Jean, en Gaspésie et dans le Grand Montréal. Il a œuvré pendant plus de 30 ans en enseignement.

Lors de ses huit années comme professeur de français au Collège Saint-Jean-Vianney du district Rivière-des-Prairies à Montréal, il choisissait d’enseigner aux élèves de secondaire 1 au parcours professionnel court, équivalent aujourd’hui du cheminement particulier. Selon lui, il ne lui est jamais arrivé de ne pas réussir à amener ses élèves vers un cheminement régulier.

En 1990, il a décidé de mettre ses enseignements dans une grammaire simple : La grammaire expliquée. Son ouvrage est d’ailleurs vendu dans 215 librairies à travers la province et même en Europe.

Le professeur retraité a tellement la fibre de l’enseignement qu’il propose de remplir un auditorium de 100 étudiants en situation d’échec. Il assure qu’en un cours de 40 heures, ces étudiants seront aptes à réussir n’importe quel examen.

Je veux prouver au ministère de l’Éducation que ce n’est pas à faire changer les méthodes qu’on va réussir à faire aimer la langue française, mais bien en faisant comprendre, avec une explication claire et synthétique.

Pour lui, la langue française est une richesse qui se perdra, si on n’en prend pas soin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Société