•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier cas de contamination de COVID-19 à Ottawa

La Dre Vera Etches, médecin en chef de Santé publique Ottawa.

Un premier cas de COVID-19 a été confirmé à Ottawa. Il s'agit d'un homme dans la quarantaine qui revenait de l'Autriche.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un premier cas de contamination de COVID-19 est maintenant confirmé dans la région d'Ottawa.

Le patient est un homme de 41 ans qui a voyagé en Autriche. Il a été placé en isolement à la maison et ne présente que des symptômes légers.

L'homme ne présentait pas de symptômes pendant le vol et n'était pas considéré comme étant à risque pour les autres passagers. Il n'a pas utilisé le service de transport en commun d'Ottawa depuis son retour au pays.

Il s'est présenté à l'hôpital d'Ottawa après avoir commencé à ressentir des symptômes. Santé publique Ottawa affirme en ce moment faire le suivi auprès d'un petit groupe de personnes qui auraient eu des contacts plus étroits avec lui.

Le maire Jim Watson a indiqué lors d'une conférence de presse que la Ville d'Ottawa a mis en place un centre d'opération d'urgence et tous les départements de l'administration municipale seront impliqués pour freiner la propagation du virus.

Nous avons traité cette situation comme une pandémie et nous avons aidé les résidents et nos partenaires à se préparer pour escalade de la situation, a affirmé la Dre Vera Etches, médecin en chef de Santé publique Ottawa.

Les autorités de la santé d'Ottawa peuvent, depuis mercredi, effectuer des tests du coronavirus dans un laboratoire de la ville plutôt que de les envoyer à Toronto, ce qui permet d'obtenir un résultat en seulement six heures.

La Dre Vera Etches, médecin en chef de Santé publique Ottawa.

Le maire Jim Watson écoute la Dre Vera Etches, médecin en chef de Santé publique Ottawa, lors d'une conférence de presse sur le premier cas de la COVID-19 dans la région.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La Dre Etches encourage les gens à travailler de la maison si possible et croit que les organisateurs de grands événements internationaux devraient y penser à deux fois avant de les tenir.

Les organisateurs doivent se demander s'il s'agit d'un événement à haut risque ou d'un événement à faible risque et s'ils doivent les tenir ou non, affirme la Dre Etches. Les événements à haut risque sont des événements qui impliquent des personnes de l'extérieur du Canada, de nombreux pays, dans un grand rassemblement.

Par ailleurs, une entreprise de haute technologie de la capitale, Ciena, a pris l'initiative de fermer ses bureaux de Kanata, par mesure préventive, pour limiter la propagation du virus. Nous n'avons toutefois pas de confirmation à savoir s'il s'agit de l'entreprise où l'homme infecté est employé.

Ouvertures de centres d'évaluation

La Ville d'Ottawa ouvrira bientôt un centre d'évaluation exclusivement pour les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19. L'ouverture de ce centre viendra aider à désengorger les salles d'urgence et aider à traiter plus rapidement les cas possibles du coronavirus.

Le protocole de test nécessite l'utilisation d'une salle privée et cette pièce doit être doit être nettoyée et désinfectée pour que le prochain patient puisse recevoir le test, affirme le Dr Andrew Willmore de l'Hôpital d'Ottawa. Ce processus est assez lourd dans les services d'urgence parce que nous avons nos flux réguliers de patients. Ces patients constituent une charge supplémentaire pour le système.

La Ville d'Ottawa pourrait ouvrir plus d'un centre d'évaluation selon les besoins.

Les détails concernant les heures d’ouverture et les endroits où seront installées ces cliniques seront dévoilés sous peu.

Les symptômes de la COVID-19 comprennent de la fièvre et de la toux et sont similaires à ceux d’autres infections respiratoires, dont la grippe, selon le ministère de la Santé de l'Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !