•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Route 138 dans le budget de Québec : une solidarité régionale qui a porté ses fruits?

Panneaux annonçant la fin de la route 138 et les options de transport, par avion ou par bateau, pour continuer vers la Basse-Côte-Nord.

La fin de la route 138 à Kegaska.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Des élus et des militants nord-côtiers croient que la solidarité de différents groupes a permis d’obtenir du gouvernement Legault un plan pour l’achèvement travaux sur la route 138.

Dans son budget rendu public mardi après-midi, le gouvernement du Québec a annoncé la mise à l'étude des deux grands segments manquant de la route 138 en Basse-Côte-Nord, soit de La Romaine à Tête-à-la-Baleine et de La Tabatière à Vieux-Fort.

Le maire de Gros-Mécatina et préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, Randy Jones, considère que c’est grâce à la mobilisation de l’ensemble des élus et des citoyens de la Côte-Nord que le gouvernement présente un plan global pour le prolongement de la route 138 en Basse-Côte-Nord.

Randy Jones, préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent

Randy Jones, préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent

Photo : Radio-Canada / Bénédicte Filippi

Je pense que tout s’est aligné. Les astres, puis les étoiles, la lumière et là, au bout du tunnel, les plans et devis vont être commencés dès cet été pour faire [la route] entre La Romaine et Tête-à-la-Baleine et Vieux-Fort, exprime le maire.

M. Jones a appris la nouvelle, qu’il qualifie d’historique, ce matin de la bouche du ministre des Transports, François Bonnardel, lors d’une conférence téléphonique.

L’union fait la force

Pour le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, la solidarité entre différents groupes d’intérêt a été extrêmement déterminante dans le choix du gouvernement de se pencher sur cette priorité nord-côtière.

Pendant des années, ce qui nous a beaucoup nui, c’est qu’on en parlait chacun de notre côté. Du côté de l’Ouest, on parlait du pont, du côté de l’Est, on parlait de la 138 et du côté du gouvernement, on disait continuer à tenir deux discours, pendant ce temps-là, on va faire d'autres choses, se remémore Réjean Porlier.

Réjean Porlier s'adresse à une journaliste devant le palais des congrès

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Photo : Radio-Canada

Au cours des deux ou trois dernières années, on a mis en place une solidarité, une cohésion entre tous les acteurs de la Côte-Nord. Autant du côté des chefs innus, des gens de la Coalition union 138, du mouvement civil, des maires, des mairesses, des préfets. C’est une première! Enfin on a parlé d’une seule voix pour dire "le dossier du désenclavement est fondamental", se réjouit le maire de la plus grande ville de la Côte-Nord.

La Coalition union 138 reçoit elle aussi positivement l'annonce dans le budget 2020.

L'organisation qui milite tant pour l'achèvement de la route que pour la construction d'un pont à l'embouchure de la rivière Saguenay, croit que la mobilisation citoyenne de la dernière année et demie a porté ses fruits.

Son porte-parole, Guillaume Tremblay, partage l’avis du maire de Sept-Îles.

C'est toujours difficile de mesurer [l’impact d’une mobilisation] parce qu'évidemment, le gouvernement ne nous appelle pas pour nous dire "vous nous avez tellement mis de pression que finalement on va de l'avant", indique M. Tremblay.

Guillaume Tremblay regarde directement dans l'objectif de la caméra.

Guillaume Tremblay, porte-parole de la Colation union 138, est aussi le président du Conseil central Côte-Nord de la CSN.

Photo : Radio-Canada

Il dit toutefois croire qu’une mobilisation porte toujours ses fruits ainsi que les pressions politiques que nos élus ont faites à différents niveaux.

M. Tremblay promet que la coalition continuera à mettre de la pression sur le gouvernement pour s'assurer que le projet ne stagne pas.

Ce n’est pas la fin de la coalition, au contraire.

Une citation de :Guillaume Tremblay, porte-parole de la Coalition union 138

On va continuer à travailler ensemble avec les élus régionaux de la Basse-Côte-Nord, mais aussi de l'ensemble la Côte-Nord parce que ça fait un an et demi qu'on travaille tous ensemble, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !