•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : le risque demeure faible dans les Territoires du Nord-Ouest

Plan serré de la Dre Kami Kandola.

La Dre Kami Kandola, administratrice en chef de la santé publique (ACSP), affirme que le risque de COVID-19 dans les Territoires du Nord-Ouest demeure faible.

Photo : Radio-Canada / Kate Kyle (CBC)

La Dre Kami Kandola, administratrice en chef de la santé publique (ACSP), tient à rassurer la population des Territoires du Nord-Ouest en soulignant que la probabilité d’être infecté au coronavirus dans le territoire est faible.

Jusqu’à présent, les Territoires du Nord-Ouest ont effectué 24 tests de dépistage du coronavirus et aucun ne s’est révélé positif. Cependant, avec la transmission communautaire en Colombie-Britannique ainsi qu’aux États-Unis, le Bureau de l’ACSP est conscient que la situation peut changer rapidement. Alors un guide de planification pour lutter contre la pandémie a été créé ainsi qu’une liste de vérification pour le personnel du système de santé, affirme la Dre Kandola par communiqué de presse.

Des responsables du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest ont également communiqué avec les collectivités, les écoles, les garderies, les services de garde en milieu familial, les collèges et les gouvernements autochtones pour les informer des mesures qui sont prises pour nous préparer au COVID-19.

Bureau de l’administrateur en chef de la santé publique des T.N.-O.

L’administratrice en chef de la santé publique rappelle aux Ténois que chacun a un rôle à jouer dans la lutte contre ce nouveau coronavirus en veillant à leur hygiène et en prenant des mesures proactives pour se protéger eux-mêmes et les autres. La Dre Kandola demande entre autres aux personnes âgées de plus de 60 ans qui souffrent de maladies chroniques ou qui ont un système immunitaire affaibli d’éviter tout voyage à l’extérieur du territoire. Elle recommande également à tous les Ténois de ne pas voyager à bord de bateaux de croisière.

Par ailleurs, le gouvernement ténois demande aux organisateurs d’événements et de rassemblements d’agir en connaissance de cause et de garder en tête que la conjoncture est en constante évolution. De fait, la Dre Kami Kandola peut ordonner l’annulation ou la modification de ces événements et rassemblements afin de protéger la santé et le bien-être des résidents.

L'administratrice en chef de la santé publique et le directeur de la sécurité publique, Ivan Russell, tiendront une conférence de presse mercredi à 10 h pour faire le point sur la COVID-19 dans les Territoires du Nord-Ouest.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Santé publique