•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépôt du budget provincial : imploré par le NPD d’attendre, Scott Moe refuse

L'opposition officielle évoque les impacts financiers de la COVID-19 et de la chute du prix du pétrole.

Montage avec les photos de deux hommes politiques en train de répondre aux questions des journalistes.

Le premier ministre Scott Moe (à gauche) et le chef de l'opposition officielle Ryan Meili.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, Ryan Meili, demande au premier ministre Scott Moe de repousser le dépôt du budget provincial, prévu le 18 mars. Une idée aussitôt refusée par le premier ministre.

Nous allons de l’avant avec le budget que nous avons établi. Le budget tient compte des conditions du marché. Nous ne paniquons pas. Si les conditions du marché continuent d’être négatives, nous ajusterons le budget au cours du premier trimestre, a répondu Scott Moe, promettant une fois de plus qu’il sera équilibré.

Avant la réponse du premier ministre, Ryan Meili avait évoqué, pour justifier sa demande, les impacts financiers de la COVID-19 et la chute des cours du pétrole. Ça nous met dans une situation totalement différente d’il y a deux semaines, disait-il, en faisant allusion à l’enveloppe budgétaire qui a été finalisée le 28 février dernier.

Selon le chef de l’opposition officielle, les chiffres du gouvernement seront erronés étant donné qu'ils ne tiennent pas compte des récents développements. Il va sûrement y avoir des effets sur les finances de la province, mais aussi sur l’économie. Il va y avoir des pertes d’emploi, donc un manque d’argent qui circule dans la communauté.

« De pousser le budget actuel [qui est déjà écrit] est hors de la réalité actuelle. Les projections actuelles ne sont pas fiables. On ne peut pas avoir confiance en un tel budget. »

— Une citation de  Ryan Meili, chef du NPD

Ryan Meili recommandait ainsi de prendre quelques jours pour ajuster ce qu’il faut ajuster et avoir un débat après.

Finalement, la ministre des Finances Donna Harpauer a précisé que le gouvernement « a déjà fait quelques adaptations » après la chute des cours du pétrole, mais que la baisse de lundi ne figurerait pas dans le budget.

Nous sommes assez optimistes sur le fait que ce ne sera pas une chute dramatique à long terme. Elle pourrait prendre fin avant que le budget n’entre en vigueur, dit-elle, ajoutant que le gouvernement ne peut pas « réagir par réflexe » aux aléas du marché.

Avec les informations d’Aimée Lemieux et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !