•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prolongement de la route 138 se poursuit

Le chantier sur la route 138 entre Tadoussac et Les Bergeronnes (Archives).

Le chantier sur la route 138 entre Tadoussac et Les Bergeronnes (Archives).

Photo : Radio-Canada

Deux nouveaux tronçons de la route 138 font leur entrée au programme québécois des infrastructures (PQI). C’est ce que révèle le budget du gouvernement Legault dévoilé mardi, à Québec.

Ainsi, les secteurs situés entre La Romaine et Tête-à-la-Baleine ainsi qu’entre La Tabatière et Vieux-Fort seront dorénavant à l’étude par le gouvernement du Québec, pour une réalisation ultérieure.

La réfection de la route 389, entre Baie-Comeau et Manic-2 passe pour sa part à l’étape de la réalisation. 19,8 millions de dollars doivent être investis en 2020-2021 pour la réalisation de ce projet.

Décentralisation des postes de fonctionnaires

Dans son budget, Québec a aussi réitéré son intention de décentraliser 5000 postes de la fonction publique des grands centres vers les régions.

Pour ce faire, des postes ont déjà été identifiés et un plan de déploiement pourrait être dévoilé dès le mois de mai. Québec mise ainsi sur des départs à la retraite, mais aussi sur le déménagement d’équipes complètes pour créer des expertises régionales dans certains secteurs d’activités.

Le plan du gouvernement doit se déployer en deux vagues. D’ici cinq ans, de 2000 à 3000 postes pourraient être transférés en région, tandis que le reste pourrait l’être après 2025.

Le Saaremaa à Saint-Siméon?

Par ailleurs, Québec prévoit investir 6,6 millions de dollars cette année pour terminer la mise à niveau du Saaremaa. Dans les documents budgétaires, le navire, acheté au départ pour assurer la traverse Matane–Côte-Nord en l’absence du F.-A.-Gauthier, est toutefois rattaché à la traverse Rivière-du-Loup–St-Siméon.

Le navire pourrait ainsi servir à prolonger la saison de cette traverse, mais aucun fonctionnaire présent au huis clos du budget n’a pu nous confirmer cette information.

Quelques autres mesures annoncées dans le budget :

  • 40 M$ sur 4 ans pour faire face aux sinistres majeurs, notamment l’érosion et la submersion côtière, contrairement à 2,2 M$ l’an dernier;
  • Le crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation pour les entreprises sera bonifié dans les régions. Le taux du crédit sera de 15 % en région, et de 20 % pour les MRC ayant un indice de vitalité économique faible, dont celle de la Haute-Côte-Nord;
  • 63,8 M$ sur 5 ans seront consacrés aux travaux sylvicoles, à l’augmentation de la productivité forestière et à l’acquisition de connaissances sur l’effet de la séquestration du carbone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !