•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec investit pour une nouvelle mouture de la stratégie maritime

Un bateau de transport est sur le fleuve plein de glace et de vapeur, causées par le froid.

Un bateau navigue sur le fleuve entre Lévis et Québec le vendredi 21 février 2020.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Le gouvernement Legault prévoit dépenser 300 millions de dollars pour mettre en place une « nouvelle mouture » de sa stratégie maritime, qui sera axée sur le développement économique.

C’est ce que l’on apprend dans le budget Girard, déposé mardi à Québec, qui révèle entre autres que la mise à niveau des infrastructures maritimes, le cabotage et l’intermodalité entre le transport maritime et terrestre seront au centre des préoccupations du gouvernement dans le cadre de cette stratégie.

Québec prévoit entre autres une somme de 46 millions de dollars pour favoriser le cabotage, ce qui pourrait permettre de réduire jusqu’à 10 fois les émissions de gaz à effet de serre par tonne de marchandise transportée, peut-on lire dans les documents budgétaires.

21 millions de dollars sur cinq ans seront également octroyés pour soutenir les réseaux de navettes fluviales, tandis que le financement du Centre d’expertise en gestion des risques d’incidents maritimes, basé aux Îles-de-la-Madeleine, sera reconduit, à raison de 4 millions par année jusqu’en 2025.

Québec, qui souhaite favoriser davantage le transport maritime sur le Saint-Laurent et le Saguenay, investira aussi 12,5 millions de dollars afin d’étudier et de protéger les écosystèmes marins et d’atténuer les impacts du transport maritime.

Finalement, le gouvernement souhaite donner un nouvel élan aux zones industrialo-portuaires, créées par le précédent gouvernement, dont font partie notamment les ports de Gaspé, Matane, Cacouna, Rimouski, Baie-Comeau, Port-Cartier et Sept-Îles.

Les détails entourant cette version actualisée de la stratégie maritime doivent être annoncés ultérieurement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !