•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget Girard : beaucoup de questions pour le transport collectif à Québec

Le ministre québécois des Finances, Eric Girard, a déposé son deuxième budget mardi.

Eric Girard est applaudi par les membres de son parti au Salon bleu de l'Assemblée nationale.

Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, lors de son discours sur le budget à l'Assemblée nationale.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Le gouvernement Legault ajoute à son programme d'infrastructures trois projets de transport collectif pour la région de Québec qui totalisent plusieurs centaines de millions de dollars. Il entretient toutefois un certain flou sur la nature des projets et la façon dont les sommes seront investies.

En marge du budget 2020-2021 qui a été déposé mardi à Québec, le gouvernement caquiste a présenté le Plan québécois des infrastructures 2020-2030 (PQI).

L'interconnexion des réseaux de transport en commun de Québec et Lévis fait son apparition dans la catégorie des projets de 100 millions de dollars et plus à l'étude.

Gérald Filion et Sébastien Bovet, lors du huis clos du budget provincial le 10 mars 2020

Analyse du budget Girard

Photo : Radio-Canada

Il n'a toutefois pas été possible, lors de la présentation du budget, de savoir si l'interconnexion serait financée à même l'enveloppe de 1,8 milliard que le gouvernement provincial a réservée au projet de réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec ni de connaître la raison pour laquelle l’interconnexion n’est pas incluse dans le projet.

Une imprécision que dénonce le porte-parole du Parti libéral en matière de transports, Gaétan Barrette.

« Actuellement, on est dans le flou le plus total [...] Vous ne le savez pas et je ne le sais pas non plus », a lancé le député de La Pinière à l'attention des journalistes.

Ce n'est pas normal qu'on ait des projets de cette ampleur-là, à ce coût-là, sans qu'on soit capable d'avoir de réponses précises.

Une citation de :Gaétan Barrette, porte-parole libéral en matière de transports

Précisions

En fin de journée, Jean-François Del Torchio, attaché de presse de la ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, a indiqué que l’interconnexion n'entraînera pas de coûts supplémentaires. Québec dépensera 1,8 milliard de dollars, pas un sou de plus.

M. Del Torchio a ajouté que l’interconnexion avait été séparée du projet de réseau structurant afin de tenir compte des nouvelles études que pourrait nécessiter le nouveau tracé du projet.

Gaétan Barrette répond aux questions des journalistes lors d’une mêlée de presse dans les couloirs du Centre des congrès de Québec.

Gaétan Barrette, porte-parole du Parti libéral du Québec en matière de transports

Photo : Radio-Canada

À noter que deux projets du Réseau de transport de la capitale (RTC) font également leur apparition dans la catégorie « À l'étude » du PQI. Le premier concerne la construction d’un centre d'exploitation du RTC, tandis que le second porte sur l’agrandissement et le réaménagement du Centre Métrobus.

Chaque projet est évalué à plus de 100 millions de dollars.

Rien pour le troisième lien

Aucune nouvelle somme n'est prévue pour le projet d'un troisième lien routier entre Québec et Lévis. Ce dernier apparaît toujours dans la catégorie des projets de transport en planification.

Là encore, Gaétan Barrette trouve cela anormal. Il soupçonne le gouvernement Legault de vouloir cacher des informations relatives aux coûts ou à la faisabilité du projet qui ne « feraient pas l’affaire du public ».

« Quand pour un dossier comme celui-là, on ne le présente pas au budget, c'est parce qu'on n'est pas prêt. Ou bien on est prêt puis il y a des choses qu'on ne veut pas montrer à cette étape-ci parce que ça ferait moins bien paraître le budget », fait valoir le député libéral.

On entretient une obscurité qui est malsaine et anormale dans une démocratie où c'est le plus gros projet d'infrastructure actuellement au Québec.

Une citation de :Gaétan Barrette, porte-parole libéral en matière de transports

Au rythme où vont les choses, Gaétan Barrette doute que le gouvernement soit en mesure de commencer les travaux du troisième lien avant la fin de son mandat, comme il s’est engagé à le faire.

Esquisse du futur tramway de Québec

Esquisse du projet de réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec

Photo : Ville de Québec

À l’instar du troisième lien, le nouveau pont de l'île d'Orléans est toujours au stade de la planification. Québec projette d'investir 1,5 million dans le maintien du pont actuel en 2020-2021.

En revanche, la réfection du pont Pierre-Laporte entre dans la phase de réalisation. Au cours du prochain exercice budgétaire, Québec investira 14,6 millions de dollars dans des travaux sur l'infrastructure. Le coût total du projet est évalué à 79 millions.

De plus, la reconstruction du tablier du pont de Québec passe de la catégorie « À l'étude » à la catégorie « En planification ».

7 M$ pour la Capitale-Nationale

Le gouvernement Legault annonce par ailleurs l'octroi d'une somme de 7 millions de dollars au projet de réaménagement de l'Espace de la Capitale-Nationale, dans le Vieux-Québec. Le maire de Québec, Régis Labeaume, espérait obtenir un appui de 10 millions.

Des édifices, comme l'hôtel de ville, en hiver, avec une place publique juste à l'avant

L'espace de la Capitale-Nationale devant l'hôtel de ville.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Le maire espérait également obtenir un montant de 50 millions pour son projet de zone d'innovation du Littoral Est.

Le budget du ministre des Finances, Éric Girard, risque de le laisser sur sa faim. Un montant total de 20 millions de dollars est prévu pour la mise en place de zones d'innovation, et ce, pour l'ensemble du Québec.

Avec la collaboration d’Alexandre Duval et de Guylaine Bussière

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !