•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 est un terme féminin, et voici pourquoi on vous a dit le contraire

Des mains qui tiennent un masque.

(Archives)

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik/CBC

Radio-Canada

Selon les langagiers de Radio-Canada, il est préférable de considérer le nom de la maladie causée par le nouveau coronavirus, COVID-19, comme un terme féminin.

Depuis le début de l’épidémie du nouveau coronavirus, de nombreux termes sont apparus pour aider les membres des médias et des communications à nommer le virus et la maladie.

Jusqu’à la semaine dernière, le terme COVID-19, la désignation de la maladie retenue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), était généralement employé au masculin.

Puis, à la fin de la semaine, le COVID-19 est soudainement devenu la COVID-19.

Que s'est-il passé?

Dans une fiche linguistique publiée vendredi dernier à l’intention des employés de Radio-Canada, Nathalie Bonsaint, conseillère linguistique-terminologue, a indiqué que le terme COVID-19 était féminin et a recommandé au personnel de Radio-Canada de l’utiliser de cette façon.

Dans la note de la fiche, on apporte la précision suivante : l'OMS emploie dorénavant COVID-19 au féminin. Il est en effet plus logique d'employer le terme au féminin, car le nom complet est maladie à coronavirus 2019. Par conséquent, on dira et on écrira "la COVID-19" (sous-entendu "maladie à coronavirus 2019"), plutôt que "le COVID-19", pour se conformer à la décision de l'OMS.

Une dénomination tardive

Puisque le masculin commençait à s'imposer à l'usage lorsqu'il était question de COVID-19, le changement de cap n'est pas facile.

Nathalie Bonsaint affirme que beaucoup de confusion subsiste, puisque le virus lui-même, dont la dénomination est SRAS-CoV-2 (SARS-CoV-2 en anglais), est un terme masculin.

Encore aujourd’hui, le site Termium Plus, la base de données terminologique et linguistique du gouvernement du Canada, ne s’est pas encore officiellement prononcé sur le genre de la COVID-19. De son côté, l'Office québécois de la langue française privilégie aussi l'emploi du féminin pour la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Société