•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : l'État de New York crée un « centre de confinement » à New Rochelle

Andrew Cuomo.

Le gouverneur Andrew Cuomo, tente de limiter la propagation du coronavirus dans l'État de New York, où vivent 19,5 millions de personnes.

Photo : Reuters / Andrew Kelly

Radio-Canada

Le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, a annoncé mardi la mise en place d’un centre de confinement dans la ville de New Rochelle, une municipalité d’environ 80 000 habitants où ont été confirmés 108 des 173 cas recensés de contamination au coronavirus dans l’État en date du 10 mars.

Ce centre de confinement doit être en fonction jusqu’au 25 mars, a indiqué le gouverneur Cuomo. La Garde nationale est déployée sur place afin d’assurer l’approvisionnement des résidents en nourriture et pour aider au nettoyage, dans le but de limiter la propagation du virus. Un nouveau site pour la réalisation de tests de dépistage doit aussi ouvrir ses portes.

Il ne s'agit pas d'une mise en quarantaine, malgré l'emploi du terme confinement par le gouverneur Cuomo. Les gens continueront d'aller et venir normalement. Les lieux de rassemblements importants comme écoles, les lieux de culte et les centres communautaires de la ville seront toutefois fermés pour les deux prochaines semaines. Les épiceries et les commerces de détail ne sont pas concernés.

C'est le plus grand défi de santé publique parmi ceux auxquels fait présentement face l'État, a commenté le gouverneur, indiquant que New Rochelle était vraisemblablement le principal foyer de contamination à travers tout le pays, où un total de 760 personnes ont contracté la COVID-19.

Lundi, le gouverneur Cuomo avait annoncé que l’État avait chargé des détenus de produire du gel hydroalcoolique, soit du gel désinfectant. Il a pris cette décision à cause d'une pénurie de ce type de produit nettoyant à l’échelle des États-Unis, alors que les besoins sont criants à New Rochelle.

Harvard suspend les cours en classe

Dans l’État voisin du Massachusetts, l’Université Harvard a annoncé la suspension des cours sur son campus et a demandé aux étudiants qui y habitent de quitter leurs résidences avant dimanche. Tous les cours devraient toutefois être offerts en ligne à partir du 23 mars, au retour du spring break, équivalent américain de la semaine de relâche.

Une décision qui n’a pas été prise à la légère, peut-on lire dans une lettre envoyée aux étudiants et au personnel par le président de l’établissement, Lawrence S. Bacow.

La session universitaire à Harvard se termine à la fin d'avril et un retour en classe avant qu’elle ne s’achève semble improbable.

Coachella reporté

Le festival musical Coachella, qui devait se tenir pendant deux week-ends successifs en avril en Californie, a été reporté à octobre, a annoncé le promoteur de l'événement, Goldenvoice. Il en va de même du festival country Stagecoach.

Coachella aura maintenant lieu les fins de semaine du 9 au 11 octobre ainsi que du 16 au 18 octobre, tandis que Stagecoach se déroulera du 23 au 25 octobre.

Bien que cette décision survienne en une période d'incertitude générale, nous prenons la sécurité et la santé de nos clients, de notre personnel et de la communauté très au sérieux, écrivent les organisateurs dans un communiqué. Rappelons que la Californie a décrété l'état d'urgence en raison du coronavirus.

L'administration Trump en quête de solutions

À l’échelle nationale, le bilan s’élève désormais à 791 cas confirmés et à 27 morts. L’État de Washington demeure le plus durement touché, avec 22 morts.

Cinq élus républicains, dont le sénateur du Texas Ted Cruz, ont par ailleurs choisi de se placer eux-mêmes en quarantaine après avoir appris qu’ils étaient entrés en contact avec une personne ayant contracté le coronavirus à la fin du mois dernier.

Le président Donald Trump a rencontré ses confrères et consœurs du Congrès pour discuter de sa stratégie de lutte contre la propagation de la COVID-19 mardi, quelques heures avant l’annonce prévue de nouvelles mesures.

Les élus républicains l’ont encouragé à procéder à une réduction des cotisations sociales prélevées sur les salaires afin d’accroître le pouvoir d’achat des contribuables qui risquent de rater des journées de travail à cause de la maladie. Les démocrates l’incitent pour leur part à obliger les entreprises à offrir plus de congés de maladie payés à leurs employés.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

International