•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autre plainte pour agression sexuelle déposée contre Éric Salvail

Éric Salvail tient dans ses mains un carnet et un crayon.

Éric Salvail subit actuellement un procès pour agression sexuelle, harcèlement criminel et séquestration pour des faits allégués qui remontent à 1993.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Une nouvelle plainte pour agression sexuelle a été déposée contre Éric Salvail au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), ont confirmé des sources à Radio-Canada.

Comme l'a d'abord annoncé la station de radio 98,5, l’événement se serait produit dans un spa du centre-ville de Montréal juste avant le début du procès de l'ex-animateur et producteur relativement à une autre affaire.

Le SPVM n'a pas confirmé l'information de façon officielle. Le service de police a rappelé que le dépôt d'une plainte était de nature confidentielle.

La victime présumée est un massothérapeute dans la trentaine. Selon une collègue très au fait du dossier, c'était la première fois que le plaignant faisait un massage thérapeutique à M. Salvail.

Les faits auraient eu lieu le 6 février dernier lorsque M. Salvail et le massothérapeute étaient seuls dans une cabine de massage, comme le veut la pratique. Éric Salvail aurait saisi la main du massothérapeute pour qu'il lui fasse des attouchements.

Le massothérapeute aurait ensuite dénoncé la situation auprès de ses collègues avant de porter plainte à la police. Le même jour, le spa aurait avisé Éric Salvail qu'il ne devait plus remettre les pieds dans l'établissement.

Le massothérapeute a rencontré les policiers. Une enquête serait en cours, mais aucune accusation n'a été portée contre Éric Salvail jusqu'à maintenant.

Le massothérapeute, qui se porte bien dans les circonstances, serait ébranlé par la grande médiatisation de l'affaire.

Éric Salvail subit présentement un procès pour agression sexuelle, harcèlement et séquestration au palais de justice de Montréal. Il a plaidé non coupable.

Un ancien employé de Radio-Canada, Donald Duguay, affirme avoir été victime de gestes posés par l’animateur et producteur en 1993 à Montréal pendant huit mois.

Après quatre jours d’audiences tenues du 17 au 20 février, le procès doit reprendre le 11 mars.

Avec les informations de Karine Bastien et Geneviève Garon

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Inconduite sexuelle

Justice et faits divers