•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections en Sask. : pas de campagne en pleine épidémie de coronavirus, dit l'opposition

Montage photo de gros plans de Scott Moe et de Ryan Meili.

Le premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe et le chef de l'opposition Ryan Meili (archives).

Photo : Radio-Canada / La Presse canadienne/Caitlin Taylor

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les élections en Saskatchewan doivent avoir lieu au plus tard le 26 octobre 2020, mais le premier ministre Scott Moe a déclaré à plusieurs reprises qu'il se réservait le droit de les déclencher plus tôt au besoin. Avec l'épidémie de COVID-19 qui touche la planète, certains se demandent si c'est raisonnable, car qui dit campagne électorale dit nombreux rassemblements et innombrables poignées de main.

Interrogé au sujet du déclenchement précoce des élections, Scott Moe ne voyait aucune raison d'hésiter pour l'instant, disant faire confiance au ministère de la Santé et à l’Autorité de la santé de la Saskatchewan : Ce sont des gens très professionnels. [...] Cependant, il est important de rappeler que nous n’avons aucun cas de COVID-19 dans notre province. S’il y en a un, nous faisons confiance à notre système.

Ne voulant pas s’étendre sur le sujet, le premier ministre de la Saskatchewan a répété plusieurs fois qu’aucune décision n’avait été prise quant à savoir si les citoyens allaient être invités à se rendre aux urnes plus tôt que prévu.

Il y a plusieurs choses qui peuvent arriver, a dit le premier ministre. Personne ne peut savoir ce qui va se passer au cours des prochains mois. D’ici là, nous tenterons de prendre la meilleure décision pour les Saskatchewanais.

Élu le 4 avril 2016, le Parti saskatchewanais peut déclencher les élections à n'importe quelle date, mais pas plus tard que le 26 octobre.

L’opposition demande d'attendre

Le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, le Dr Ryan Meili, un médecin, pointe du doigt « la malhonnêteté » de son rival quant au moment où il veut lancer la campagne électorale.

Je ne comprends pas pourquoi il continue d’être malhonnête à l’égard des Saskatchewanais, a-t-il déclaré. Aujourd’hui [lundi] était un moment parfait pour dire s’il va, oui ou non, déclencher des élections plus tôt. Aussi, il serait bien de savoir pourquoi il veut envoyer les gens aux urnes alors qu’une pandémie bat son plein.

Scott Moe devrait consulter des spécialistes avant que des dizaines de candidats ne débutent le porte-à-porte et toutes les poignées de main, selon le Dr Ryan Meili. Ce serait irresponsable, soutient-il. Il y a eu un premier mort en Colombie-Britannique, il y a eu [entre autres] des cas en Alberta et en Ontario. Des cas vont venir en Saskatchewan un jour ou l’autre.

Il dit également ne pas savoir s’il osera serrer la main des citoyens qu’il rencontrera. Dans le doute, il préfère attendre.

Avec les informations de CBC et de Thomas Gagné

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !