•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bureau des enquêtes indépendantes examine un incident impliquant la GRC à Whistler

Un agent de la GRC

Un écusson de la Gendarmerie royale du Canada

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Le Bureau des enquêtes indépendantes de la Colombie-Britannique (BEICB) a ouvert une enquête après la mort d’un homme dans un restaurant de Whistler dimanche matin.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) s’était rendue sur place vers 11 h en réponse à un appel concernant un homme apparemment sous l’emprise de substances qui troublait la paix.

Les agents ont alors utilisé du gaz poivré, une arme à impulsions et des matraques pour tenter de le maîtriser, explique une déclaration de la police fédérale.

L’homme est soudainement devenu immobile. Les agents ont commencé une réanimation cardio-respiratoire et ont appelé les services de santé d’urgence. L’homme a été transporté à l’hôpital, mais son décès a été prononcé, confirme la GRC par écrit.

Trois agents ont été hospitalisés pour des blessures mineures.

Le Bureau mène une enquête pour déterminer si les actions ou l’inaction de la police sont liées à la mort de cet homme, peut-on lire dans un communiqué de la GRC.

Ron MacDonald, le directeur civil du BEICB, confirme que l’homme était âgé d’une quarantaine d’années et travaillait dans la région.

Il demande aux témoins de se manifester afin de fournir des informations supplémentaires. Nous avons parlé avec plusieurs témoins, mais nous espérons obtenir le témoignage de quiconque qui aurait des éléments de preuve à offrir, conclut-il.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Forces de l'ordre