•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le coronavirus pourrait aider Blaine Higgs à garder le pouvoir

Alors que la survie du gouvernement Higgs ne tient qu’à un fil, la menace d’une épidémie de coronavirus dans la province vient brouiller les cartes.

David Coon répond aux questions du journaliste.

David Coon n’écarte pas la possibilité d'appuyer le budget de Blaine Higgs.

Photo : Radio-Canada / Mikael Mayer

Radio-Canada

Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick pourrait appuyer le budget que dépose Blaine Higgs mardi afin d'éviter le déclenchement d'élections générales anticipées durant une épidémie de coronavirus.

La COVID-19 n'a infecté aucun Néo-Brunswickois selon les derniers chiffres, mais si elle devait se répandre dans la province, les différents partis pourraient avoir du mal à rassembler les citoyens, a fait remarquer David Coon.

Comment faire campagne si vous avez une épidémie de coronavirus? Comment organiser des assemblées en cas d'épidémie de coronavirus? a-t-il demandé. Ce sont toutes des questions importantes auxquelles nous sommes tous confrontés en ce moment.

Le premier ministre a adopté la même ligne de pensée plus tard dans la journée de lundi, lorsqu'il a fixé la date de deux élections provinciales partielles le 15 juin, plutôt qu’en avril.

Il a dit avoir choisir le 15 juin afin d'éviter une confusion avec les élections municipales, qui ont lieu le 11 mai, mais il a précisé que le risque de COVID-19 a absolument joué un rôle dans cette décision.

M. Higgs a dit que si une épidémie grave se déclarait à l'approche des dates des élections partielles, il aurait le pouvoir de reporter les votes dans les deux circonscriptions.

Si cela arrive à un point où il y aurait un risque, nous devrons y réfléchir et nous réajuster.

Le chef du Parti vert, David Coon, a refusé de dire s’il votera pour le budget ou non.

Un budget « équilibré »

Le budget du gouvernement minoritaire progressiste-conservateur de Blaine Higgs sera présenté mardi après-midi, à l'Assemblée législative.

Il devrait offrir un peu de tout pour plaire à tous, du moins, c'est ce que laisse entendre le ministre des Finances.

Le Parti vert souhaite voir une hausse des prestations d'aide sociale et l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick demande une réforme fiscale et des baisses d'impôt.

Ernie Steeve semble avoir écouté les demandes de ces deux partis, qui pourraient permettre à son gouvernement minoritaire de conserver le pouvoir. En effet, il prévoit un surplus budgétaire, des réductions d'impôt et plus d'argent pour les pauvres.

Ernie Steeves devant un lutrin sur lequel le mot « Budget » est écrit.

Ernie Steeves, ministre des Finances du Nouveau-Brunswick.

Photo : CBC / Maria Jose Burgos

Il y aura une augmentation importante du budget pour l'aide sociale, a confirmé M. Steeves, et des augmentations de budget aussi en éducation et en santé.

Le gouvernement a réussi à trouver de l'argent, il lui est maintenant possible d'en remettre dans la poche des contribuables, a ajouté le ministre.

Malgré ces nouvelles dépenses et ces réductions d'impôt, le gouvernement réussira tout de même à enregistrer un surplus qui avoisinera les 125 millions de dollars.

Pour le moment, on ignore si les augmentations annoncées se traduiront par des réductions dans d'autres domaines.

Vous pouvez appeler cela un budget électoraliste si vous voulez, mais c'est un bon budget, a lancé le ministre Steeves.

J'ai l'impression qu'il va y avoir peut-être des petits bonbons ici et là pour, pas nécessairement pour avoir l'appui de l'électorat, mais l'appui de certains membres à l'Assemblée législative, a avancé le député libéral, Roger Melanson.

Pour survivre, le gouvernement Higgs a besoin de l'appui des trois députés de l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, et d'au moins un autre député.

Avec les informations de Michel Corriveau et de Jacques Poitras, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale