•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle candidature dans la course à la direction du Parti vert du Canada

Amita Kuttner est debout et regarde vers l'objectif, on aperçoit un plan d'eau en arrière-plan.

Amita Kuttner, spécialiste en astrophysique, se lance dans la course à la direction du Parti vert du Canada.

Photo : Amita Kuttner

Amita Kuttner, qui détient un doctorat en astrophysique, se lance dans la course à la direction du Parti vert du Canada (PVC), se joignant à quatre candidats ayant jusqu'à maintenant annoncé leur intention de remplacer la cheffe démissionnaire Elizabeth May.

Habitant l'île Lasqueti en Colombie-Britannique, Amita Kuttner a tenté de se faire élire sous la bannière du PVC dans la circonscription de Burnaby-Nord–Seymour aux élections fédérales d'octobre dernier.

C'est le député libéral sortant Terry Beech qui l'a emporté : les Verts ont récolté 9,6 % des voix.

Comme jeune scientifique, j'ai depuis longtemps cherché un mouvement politique qui me ressemblait, déclare Amita Kuttner par voie de communiqué. Les politiques les plus importantes pour moi ne sont pas traitées sérieusement au Canada.

Cependant, je crois toujours que la meilleure façon de créer des changements est de travailler au sein du gouvernement, ajoute cette personne, qui se définit comme étant non-binaire.

Environnement, justice sociale et diversité

Le sort de la planète, à l'ère des changements climatiques, est un de ses sujets de préoccupation principaux, ainsi que la justice sociale, la diversité et l'inclusion.

Amita Kuttner était, jusqu'en février, critique du Parti vert en matière de science et d'innovation.

Quatre autres candidats tentent de succéder à Elizabeth May à la tête du PVC : l'avocat et ancien libéral David Merner, qui a tenté sans succès de se faire élire sous la bannière des verts sur l'île de Vancouver aux dernières élections fédérales, l'avocate ontarienne Annamie Paul, le chef du Parti vert du Québec Alex Tyrell et l'entrepreneure néo-écossaise Judy N. Green.

Tous, à l'exception de Judy N. Green, parlent l'anglais et le français.

La période de mise en candidature se termine le 3 juin 2020, et les résultats de la course seront connus en octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique fédérale