•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario : les enseignants de l'élémentaire à la table des négociations

Une équation mathématique est inscrite sur un tableau vert.

Les moyens de pression reprendront.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

La Presse canadienne

Les enseignants à l’élémentaire de l'Ontario devraient reprendre mercredi les négociations avec le gouvernement, mais ils préviennent que si celles-ci ne débouchent pas sur une entente, ils reprendront leurs moyens de pression après la semaine de relâche.

La première vice-présidente de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario (FEEO), Karen Campbell, a déclaré en conférence de presse lundi que le syndicat – qui représente 80 000 enseignants – a été rappelé à la table de négociation par un médiateur nommé par le gouvernement.

Mais Mme Campbell a averti le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, que le syndicat s'attend à ce que ses négociateurs reprennent les pourparlers avec des propositions sérieuses.

Le ministre a maintenant la possibilité d'éviter de nouvelles perturbations en concluant un accord équitable avec la FEEO avant le 23 mars, a-t-elle déclaré. Si ces pourparlers échouent, la FEEO reprendra la grève le lundi suivant les vacances de mars.

La FEEO est le dernier syndicat à avoir accepté de retourner à la table de négociation après que M. Lecce eut fait des concessions sur deux questions majeures la semaine dernière. Ces concessions touchent surtout les enseignants du secondaire.

Il a proposé d'augmenter la taille moyenne des classes du secondaire de 22 à 23 – au lieu de l'objectif initial du gouvernement de 28 – et de permettre une option de retrait pour les cours en ligne que les conservateurs avaient précédemment déclarés obligatoires.

L'Association des enseignantes et des enseignants catholiques anglo-ontariens (OECTA) a négocié avec le gouvernement pendant trois jours la semaine dernière et a repris les pourparlers lundi.

L’Association des enseignantes et enseignants franco-ontariens (AEFO) devrait également reprendre les négociations mardi et mercredi.

Mme Campbell a déclaré avoir reçu l'appel du médiateur quelques minutes avant le début d'une conférence de presse au cours de laquelle le syndicat était sur le point d'annoncer la reprise des grèves tournantes le 23 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !