•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une passionnée fabrique ses propres marionnettes à Saint-Roch

Anne-Marionnette vêtue d'un costume à dentelle montre sa marionnette du pirate Jack Sparrow sur son bâteau miniature à mât.

L’artiste de Québec Anne-Marie Cardin (à droite) et sa collaboratrice, la musicienne Marjorie Pedneault.

Photo : Radio-Canada

Érik Chouinard

Anne-Marie Cardin, connue sous le nom d'Anne-Marionnette, fabrique des figurines à fils. Elle en possède maintenant plus d'une centaine dans son atelier-théâtre du quartier Saint-Roch.

L'artiste se spécialise dans la fabrication de marionnettes écologiques qu'elle crée avec des matériaux recyclés et de la colle à base de farine et d'eau.

À cause de mes origines tchèques, mon grand-père avait importé une grande collection de marionnettes à fils et j’ai joué avec quand j’étais petite dans le sous-sol de mes grands-parents, se rappelle Anne-Marie Cardin lors d'une entrevue à l'émission Première heure.

Tranquillement, elle s’est mise à en fabriquer elle-même. C'est durant ses études universitaires qu'elle prend finalement la décision de s’y consacrer plus sérieusement.

Des marionnettes accrochées sur un mur.

Pour fabriquer ses marionnettes, Anne-Marie Cardin utilise beaucoup d’éléments récupérés comme des bouchons de liège, des goupilles de canette et des rouleaux de papier de toilette.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

J’ai suivi un cours professionnel de marionnettes expérimentales à l’UQAM et j’ai réalisé qu’on pouvait faire des spectacles et que le monde aime ça, relate la marionnettiste.

Sa collection a donc pris de l’ampleur et sa passion est devenue son gagne-pain. En ce moment, Anne-Marie Cardin poursuit sa formation avec un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en théâtre de marionnettes contemporaines.

On explore la mise en scène et la scénographie et ça m’apporte autre chose qui va me servir à ma pratique qui est plutôt traditionnelle, précise-t-elle.

Transmettre sa passion

Anne-Marie Cardin va aussi à la rencontre des jeunes dans les écoles pour leur parler de son métier et donner des ateliers.

C’est très important pour moi d’aller voir les jeunes pour préparer la relève et parce que les enfants aiment ça, s’amuse-t-elle à dire.

Anne Marie Cardin jouant avec l'une de ses marionnettes.

Une marionnettiste doit apprendre l’écriture, le jeu et la technique pour faire ses spectacles.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

Les enfants peuvent fabriquer leur marionnette, faire des spectacles et même rapporter leur création chez eux.

Anne-Marie Cardin organise aussi des portes ouvertes dans son atelier le 29 mars.

Avec les informations de Mireille Roberge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !