•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement mettra à jour les études sur le projet d'un pont sur le Saguenay

Deux traversiers naviguent entre les deux rives du fjord embrumé.

Le transport entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine sur la rivière Saguenay est présentement assuré par un système de traversiers (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Québec annonce la poursuite des travaux du bureau de projet pour un pont au-dessus de la rivière Saguenay entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

Un appel d’offres pour la mise à jour de l’étude de projet pour un pont sur la rivière Saguenay sera lancé.

La mise à jour de cette étude permettra d'analyser divers scénarios avec des données actualisées pour répondre aux questions de la population de la Côte-Nord et du gouvernement du Québec.

Une analyse socio-économique en lien avec les emplois engendrés par le système de traverses qui relie Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine est également prévue par le gouvernement Legault.

Ce sont les ministres, celui des Transports, François Bonnardel, et celui responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien, qui en ont fait l’annonce lundi.

Cet automne, la Coalition avenir Québec a répété qu’un pont entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine n’était pas sa priorité.

Des élus nord-côtiers et les représentants de la Société du pont sur le Saguenay ont fait front commun en décembre dernier pour demander au gouvernement d'actualiser les études sur la construction d'un pont à l'embouchure de la rivière Saguenay.

Le Parti québécois heureux de la nouvelle

De son côté, le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, salue la décision du gouvernement.

Il craint toutefois que les résultats des études soient publiés seulement à l'automne 2022, au moment des prochaines élections provinciales.

[Pour que] chacune des formations politiques qui vont vouloir briguer le siège ici dans René-Lévesque puisse dire aux citoyens-citoyennes : "ben voici ce qu'il y a dans l'étude, voici ce que ma formation politique compte faire pour la suite", a-t-il soutenu.

Martin Ouellet en conférence de presse.

Le député du Parti québécois, Martin Ouellet, a fait une conférence de presse lundi pour commenter la nouvelle.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

En novembre, Martin Ouellet a déposé une motion à l’Assemblée nationale qui exhortait le gouvernement à lancer des appels d’offres d’ici la fin de l’année 2019. Cette motion avait été refusée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !