•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec ouvre trois cliniques spécialisées dans la détection du coronavirus

Le reportage de Davide Gentile.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le gouvernement Legault met en place trois cliniques consacrées à la détection de la COVID-19 afin de mieux répondre à une éventuelle hausse du nombre de cas suspects.

Une première clinique a ouvert ses portes lundi à Montréal, a annoncé la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

Elle est située dans les anciennes urgences de l’Hôtel-Dieu de Montréal. Un médecin et trois infirmières seront notamment présents. Cette clinique devrait permettre de dépister de 60 à 80 personnes par jour, avance la ministre.

Deux autres cliniques ouvriront, respectivement à Québec le 11 mars, dans un local adjacent à l'Institut universitaire de santé mentale de Québec, et en Montérégie-Centre le 16 mars. Au besoin, d'autres cliniques désignées pourront ouvrir rapidement, a précisé le gouvernement.

Danielle McCann lors de la conférence de presse.

La ministre McCann a souligné que le risque d'être atteint du coronavirus demeurait faible au Québec.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Avant de se présenter dans ces établissements désignés, le gouvernement demande aux personnes qui pensent avoir contracté la COVID-19 d'appeler la ligne Info-Santé pour discuter avec une infirmière qui évaluera la situation avec elles.

[Les cliniques désignées sont là] pour les gens qui n’ont pas besoin d’être hospitalisés, qui n’ont pas de symptômes graves, a expliqué Horacio Arruda, le directeur national de santé publique, qui précise qu'entre 80 % et 85 % des malades n'ont pas besoin de se rendre à l'hôpital.

En entrevue à ICI RDI, M. Arruda a également indiqué qu’à partir d’aujourd’hui, on n’attendra pas la confirmation du gouvernement fédéral pour confirmer les cas de contamination.

Dès qu’on aura un test positif dans notre laboratoire de santé publique du Québec, il va être considéré comme confirmé.

Horacio Arruda, directeur national de santé publique du Québec

Coronavirus : faut-il s’inquiéter ?

La ministre McCann a par ailleurs rappelé que le risque d'être atteint du coronavirus demeurait faible dans la province, qui compte pour l'instant deux cas confirmés et deux cas probables.

On doit être à l'affût des cas potentiels, même si nous sommes épargnés jusqu'à maintenant, tout peut évoluer rapidement. Nous restons extrêmement vigilants.

Danielle McCann, ministre de la Santé

Selon le directeur national de la santé publique, le nombre de dépistages va augmenter au cours des prochains mois.

La ministre a indiqué que plus de 300 personnes ont été dépistées jusqu'à présent. Elles ont très bien collaboré avec nos équipes et je veux les remercier pour leur grande vigilance, a-t-elle précisé.

Deux lignes téléphoniques dédiées au coronavirus

  • Info-Santé 811 : une ligne d'urgence pour les personnes ayant des symptômes du coronavirus.
  • +1 877 644 4545 : un numéro d'information pour répondre aux questions en lien avec le coronavirus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique