•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élection partielle mardi au Cap-Breton : une course à trois

Deux élections partielles ont lieu le 10 mars 2020 en Nouvelle-Écosse : l'une à Cape Breton Centre et l'autre à Truro-Bible Hill-Millbrook-Salmon River.

pancartes électorales

Deux élections partielles ont lieu le mardi 10 mars 2020 en Nouvelle-Écosse: l'une à cap-breton et l'autre à Truro-Bible Hill-Millbrook-Salmon River.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

Deux élections partielles ont lieu le 10 mars 2020 en Nouvelle-Écosse : l'une à Cape Breton Centre et l'autre à Truro-Bible Hill-Millbrook-Salmon River. Mais la circonscription du Cap-Breton, habituellement l’objet d’une lutte entre libéraux et néo-démocrates, pourrait s’avérer être une course à trois cette fois.

Environ 1400 votes séparent habituellement le néo-démocrates des libéraux dans la circonscription, mais les progressistes-conservateurs ont récemment gagné en popularité, ce qui laisse appréhender une division du vote et une lutte serrée, une fois de plus.

Mis à part un bref interlude en 2015, le Nouveau Parti démocratique (NPD) y élit un député depuis 20 ans.

En 2015, la néo-démocrate Tammy Martin a été délogée par le libéral Dave Wilton avec 600 voix. En 2017, la néo-démocrate Tammy Martin a remis la main sur la circonscription en l’emportant avec 800 voix.

La députée néo-démocrate a toutefois quitté son poste évoquant des raisons de santé laissant ainsi le siège vacant.

Qui sont les candidats?

La conseillère municipale de la région de Cap-Breton, Kendra Coombes, est la candidate néo-démocrate.

Nous avons besoin de gens qui sont prêts à se battre, prêts à défendre leurs communautés, a-t-elle déclaré.

La candidate défend que libéraux ont manqué de respect à la communauté en annonçant la fermeture de l'hôpital de New Waterford et en supprimant de services qui ne seront pas accessibles dans le nouveau centre construit pour le remplacer.

femme devant affiches électorales

Kendra Coombes est la candidate néo-démocrate dans la circonscription de Cap-Breton.

Photo : Radio-Canada / CBC

Kendra Coombes a également déclaré qu'elle comptait faire pression pour obtenir un meilleur financement provincial pour la municipalité.

Elle estime que les municipalités ne reçoivent pas assez de subventions en ce qui a trait au logement, aux services correctionnels et à l'éducation.

Le candidat libéral Dave Wilton soutient le contraire et défend que les plans de construction de nouveaux établissements de santé et d'éducation du gouvernement libéral actuel l'aideront à remettre la main sur son siège perdu.

homme souriant devant pancartes électorales

Dave Wilton est le candidat pour le Parti libéral de la Nouvelle-Écosse à Cap-Breton.

Photo : Radio-Canada / CBC

Quelle autre communauté reçoit un investissement de 240 millions de dollars de la part du gouvernement? rétorque-t-il. Ça change la donne.

Il soutient que la construction du nouveau centre de santé va créer des emplois et stimuler l'économie locale.

Le candidat libéral en est à sa quatrième élection provinciale.

Le candidat progressiste-conservateur, Louie Piovesan, s'est présenté en 2017. Même s’il a terminé troisième, il a réussi à doubler son nombre d'appuis par rapport aux élections de 2015.

homme devant pancartes électorales

Louie Piovesan est le candidat du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-écosse dans la circonscription de Cap-Breton.

Photo : Radio-Canada / CBC

Les deux autres partis n'ont pas fait grand-chose pour la communauté, a déclaré M. Piovesan, mais il pense que cette fois-ci, c'est une course à trois.

Je l'entends dans la rue, je l'entends dans les cafés, je l'entends sur le pas de la porte, défend-il. J'entends le changement. Le changement est nécessaire.

Louie Piovesan dit qu'il aimerait que les services hospitaliers, comme la médecine d'urgence, restent à New Waterford et que la région ait besoin de plus de programmes et d'installations pour les jeunes.

Pour la première fois en 10 ans, une candidate verte est dans la course.

Adrianna Mackinnon fait campagne toutefois sans pancartes ni porte-à-porte. Elle affirme s’être présentée pour élargir l’offre aux électeurs du Cap-Breton.

Avec les informations de Tom Ayers de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Politique provinciale