•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des écologistes s'inquiètent des coupes de bois près de Cathedral Grove

Une femme se tient au coeur d'un secteur boisé de l'île de Vancouver.

L’entreprise Mosaic Forest Management effectue des coupes de bois sur le mont Horne depuis la fin 2019

Photo : Offerte par TJ Watt/Ancient Forest Alliance

Radio-Canada

Des écologistes demandent au gouvernement de la Colombie-Britannique de mettre de côté des fonds pour acheter des terrains privés afin d’empêcher l’abattage de forêts anciennes.

Ils s’inquiètent surtout des coupes de bois effectuées à quelque 300 mètres de Cathedral Grove dans le parc MacMillan qui fait partie des secteurs forestiers les plus visités de la province.

Les groupes Ancient Forest Alliance et Port Alberni Watershed Forest Alliance soulignent que les coupes se font sur une colline au-dessus de Cathedral Grove, si bien que ce secteur risque d’être malmené par les tempêtes de vent, l’érosion et la perte d’habitat.

Certains des sapins de Douglas ont plus de 800 ans.

Des biens à forte valeur

Les environnementalistes rappellent que les forêts denses jouent un rôle important dans la biodiversité et permettent de combattre les changements climatiques. Les industries forestières, par contre, voient dans ces arbres anciens des biens à forte valeur.

L’entreprise Mosaic Forest Management effectue des coupes de bois sur le mont Horne depuis la fin 2019. Elle affirme que des biologistes ont étudié le terrain et ont constaté que les coupes ne présentaient aucun risque aux écosystèmes. La compagnie rappelle avoir donné ou vendu plus de 44 000 hectares de terres privées sur l’île de Vancouver afin qu’elles soient protégées.

D'après les informations de Chad Pawson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !