•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conseil municipal majoritairement féminin à Saint-Élie-de-Caxton

Claudette Caron, Francine Buisson, Christina Béland, Charline Plante forment le conseil municipal de Saint-Élie-de-Caxton.

Claudette Caron, Francine Buisson, Christina Béland, Charline Plante forment le conseil municipal de Saint-Élie-de-Caxton.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le conseil municipal de Saint-Élie-de-Caxton est maintenant formé uniquement de femmes, à l'exception de son maire. Alors que les femmes représentaient 32,3 % des élues aux dernières élections municipales, le village fait exception.

Claudette Caron, Francine Buisson, Christina Béland, Charline Plante sont d'âges et d'horizons différents, mais unies pour leur village.

Les conseillères ont toutes été inspirées par d'autres femmes pour se lancer en politique.

Ma grand-mère a été conseillère pendant huit ans. C'est sûr, moi j'étais toute petite et je me souviens encore, elle nous apportait des livres et on devait l'aider à choisir les modules de jeux pour le parc, relate Christina Béland, une jeune mère de famille.

Sa consœur conseillère municipale abonde dans le même sens.

Ça prend des modèles. Si tu vois quelqu'un le faire et qu'il réussit. Ce n'est pas facile, mais la personne réussit, c'est plus motivant après ça d'embarquer je pense, souligne Claudette Caron.

La doyenne du groupe, Francine Buisson, souligne qu'il n'a pas toujours été simple pour les femmes d'être en politique.

Quand je recule dans le temps, la situation des femmes aujourd'hui et dans le temps, c'est différent. C'est pour ça que j'ai vu l'évolution et il y a encore de la place, estime-t-elle.

Le maire accueille ce conseil féminin comme un vent de fraîcheur pour la municipalité qui a vu trois conseillers et quatre employés municipaux démissionner au cours des derniers mois.

Je suis très heureux de la chimie qui se dégage présentement du conseil municipal à Saint-Élie-de-Caxton. [...] Ça ne veut pas dire qu'on n'a pas de divergence d'opinions, loin de là. Je pense que chacun, chacune a son point de vue sur les dossiers, mais on réussit, je pense dans le respect de tout, un et chacun de partager nos opinions, d'échanger et de construire des consensus, estime le maire Robert Gauthier.

Une chimie qui permet d'intégrer même les nouveaux venus comme le petit Albert, le fils de Christina Béland.

J'occupe quand même mon emploi d'arpenteur-géomètre à travers tout ça. Même avant qu'Albert soit là, ça allait super bien. Je me dis que je pense que je suis capable un soir par semaine de gérer le bébé, le conseil et l'emploi, indique Mme Béland.

Le bébé que les conseillères voient déjà comme la relève et surnomment le futur maire.

D'après un reportage de Pascale Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale