•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : Ottawa évacuera les Canadiens à bord du navire Grand Princess

Le paquebot Grand Princess au large des côtes américaines

Les Canadiens à bord du Grand Princess rentreront au pays, a annoncé Ottawa.

Photo : Reuters / Stephen Lam

Radio-Canada

Le gouvernement canadien, par la voix de son ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne, évacuera les ressortissants se trouvant à bord du navire de croisière Grand Princess, qui se trouve toujours au large de la Californie, avec à son bord au moins 21 cas de contamination au coronavirus.

Dans un communiqué publié en fin d'après-midi, le ministre Champagne, en compagnie de ses collègues à la Santé, Patty Hajdu, et à la Défense, Harjit Sajjan, ont indiqué qu'un avion serait dépêché sur la côte ouest américaine pour rapatrier les Canadiens à bord du paquebot.

On compte 237 Canadiens à bord, soit 230 passagers et 7 membres d'équipage.

Cette décision a été prise après que le gouvernement des États-Unis a demandé de rapatrier les Canadiens, peut-on lire dans le texte.

Affirmant que les navires de croisière sont un environnement clos facilitant la transmission de la maladie COVID-19 entre les personnes à bord, les ministres ont stipulé que les Canadiens évacués seraient mis en quarantaine à leur retour au pays.

L'un des Canadiens à bord, Ian Graylish, a réagi à l'annonce de l'évacuation par Ottawa.

Un homme dans une cabine de bateau de croisière Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ian Graylish

Photo : Radio-Canada

Je ne suis pas très surpris, même si nous ne terminons pas notre croisière de la meilleure manière. Personne ici n'a de symptômes. Je croyais qu'on pourrait faire la quarantaine une fois retourné à la maison. Je suis reconnaissant que le gouvernement canadien nous sorte d'ici.

La base aérienne des Forces canadiennes à Trenton, en Ontario, servira de nouveau de site d'isolement.

Si des passagers présentent des symptômes de la maladie avant de monter à bord de l'avion, ceux-ci ne pourront revenir au Canada et feront plutôt l'objet d'une évaluation plus approfondie afin de déterminer les prochaines étapes.

Navire maintenu au large

Le Grand Princess, qui transportait 3500 passagers et membres d'équipage vers Hawaï, est maintenu depuis mercredi au large des côtes américaines. Des cas suspects de COVID-19 ont été détectés à bord à la suite de la mort en Californie d'un passager qui avait participé à une partie de la croisière.

Les 2383 passagers ne rejoindront pas la population, mais seront admis dans des hôpitaux ou placés en quarantaine dans des infrastructures fédérales en Californie et dans d'autres parties du pays, ont indiqué les services d'urgence du gouverneur de Californie.

Le port d'Oakland, à l'est de San Francisco, est la zone la plus pratique pour isoler, transférer les passagers vers leur destination de quarantaine en toute sécurité et protéger la sécurité de la population, ont-ils ajouté dans un communiqué.

Les 1100 membres d'équipage resteront pour leur part en quarantaine sur le paquebot, qui « quittera Oakland le plus vite possible ».

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique