•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Riyad réduit grandement le prix de vente de son pétrole

Un travailleur marche devant le complexe pétrolier d'Abqaiq en Arabie saoudite

Dans la foulée des baisses de prix provoquées par l'épidémie de coronavirus, l'Arabie saoudite a tenté, sans succès, de faire adopter une baisse de production pour faire remonter les cours.

Photo : Reuters / Maxim Shemetov

Reuters

L'Arabie saoudite a réduit le prix de vente officiel pour le mois d'avril de toutes ses qualités de brut vers toutes les destinations, une décision prise après l'échec des discussions entre l'OPEP et la Russie sur un nouvel accord d'encadrement de la production.

Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a fixé son prix de vente officiel pour le baril de brut léger à destination de l'Asie pour le mois d'avril à 3,10 $ de moins que la moyenne d'Oman/Dubaï, soit une baisse de 6 $ le baril par rapport au mois de mars, a déclaré samedi la société dans un communiqué.

Le groupe a aussi réduit le prix de vente du baril de pétrole brut léger vers les États-Unis pour avril à 3,75 dollars de moins par rapport à l'ASCI, en baisse de 7 $ le baril par rapport à mars.

Le prix de vente du baril de brut léger à destination de l'Europe du Nord et de l'Ouest a été fixé à 10,25 $ de moins que la référence de l'Ice Brent, en baisse de 8 $ le baril sur un mois.

Vendredi, la belle harmonie qui régnait depuis trois ans entre l'OPEP et la Russie a volé en éclats du fait de l'opposition de Moscou à une nouvelle réduction de la production de pétrole pour enrayer la baisse des cours due à l'épidémie de coronavirus.

Le cartel, qui souhaitait une baisse supplémentaire de 1,5  million de barils par jour jusqu'à fin 2020, a riposté en supprimant toutes les limites à sa propre production, ce qui a fait chuter les cours du pétrole de 10 %.

L'Arabie saoudite est le premier exportateur mondial de pétrole et de facto le pays dont le poids est le plus important au sein de l'OPEP.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !