•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Flou entourant la possible construction d’un pipeline en Estrie

Une pancarte de Pieridae Energy.

Le projet Goldboro prévoit le transport de gaz naturel de l’Alberta vers la Nouvelle-Écosse.

Photo :  courtoisie / Facebook/Pieridae Energy

Radio-Canada

L'enjeu de l'exploitation des ressources naturelles et de son transport par pipeline soulève les passions partout au pays. En Estrie, la contestation pourrait prendre de l'ampleur avec le projet Goldboro. Des informations contradictoires rendent difficile d'identifier les réelles ambitions de l'entreprise qui chapeaute le projet.

Le projet Goldboro, développé par la compagnie Pieridae Energy, prévoit la construction d’une usine de liquéfaction de gaz naturel en Nouvelle-Écosse. Le projet prévoit l’acheminement du gaz naturel liquéfié de l'Alberta, en passant par le sud du Québec, vers la ville de Goldboro en Nouvelle-Écosse.

L’entreprise a obtenu toutes les autorisations gouvernementales pour entamer la construction de l’usine, mais encore faut-il qu’elle puisse acheminer sa ressource à destination. Pieridae Energy assure pouvoir utiliser les pipelines existants au Canada, dont le gazoduc Trans-Québec et Maritimes, aussi appelé le TQM.

Le directeur des relations externes de Pieridae Energy, James Millar, a répondu pour la première fois aux questions de Radio-Canada par courriel. Nous prévoyons utiliser les réseaux de pipelines existants pour transporter environ 800 millions de pieds cubes par jour. [Pour ce faire], certaines modifications aux systèmes de pipelines seront nécessaires, a-t-il indiqué.

TQM affirme n'avoir aucun liens d'affaires avec Pieridae Energy

Par contre, le pipeline TQM qui traverse l’Estrie est déjà utilisé à sa pleine capacité. Le porte-parole de TQM réfute avoir quelconque lien d’affaires avec Pieridea Energy. En ce moment, non seulement il n’y a pas d’entente, pas de projet, il n’y a personne chez nous qui travaille sur un projet de Goldboro ou de cette nature-là, a indiqué le porte-parole de TQM, Louis-Pascal Cyr.

TQM souhaite installer une nouvelle station de compression à Bromont pour augmenter la capacité de son pipeline, mais ce projet ne répondra pas aux besoins de Pieridae Energy. Les projets sur lesquels on travaille sont vraiment pour répondre à la demande régionale et en Estrie, a clarifié Louis-Pascal Cyr. Il indique par ailleurs que la construction d'un nouveau pipeline ou des ajustements majeurs nécessitent plusieurs années de préparation.

Le porte-parole de Peridea a admis n’avoir aucune entente formelle avec TQM, mais il demeure sûr de pouvoir procéder au premier voyage de gaz naturel en Europe d’ici 2025.

Il n’y a pas d’entente formelle actuellement [...] C’est un processus et le projet avance depuis 2011. Certains éléments peuvent prendre du temps et on continue de mettre l’accent sur l’avancement du projet, a déclaré par courriel James Millar. L'entreprise affirme qu'elle investira des centaines de millions de dollars dans plusieurs provinces du pays pour réaliser son projet.

Des inquiétudes dans la région

Cette prise de parole de Pieridae Energy ne rassure pas les environnementalistes, qui craignent que la construction d’un deuxième pipeline soit inévitable à la réalisation du projet.

En ce moment, il n’ya pas de deuxième trajet pour se rendre en Nouvelle-Écosse par les pipelines existants et le pipeline est déjà à pleine capacité [...] pour l’instant on n'y croit pas, a révélé le porte-parole du groupe Goldboro, parlons-en.

Alexandre Ouellet n'estime pas prématuré de se mobiliser avant une potentielle annonce de construction d'un nouveau pipeline. Selon lui, un nouveau gazoduc aurait des impacts majeurs sur l'environnement. Trop souvent dans des projets comme cela, on arrive à la dernière minute et on doit réagir et se buter directement à un BAPE ou à une compagnie qui ne veut pas nous entendre nécessairement. Pour nous, c’est important de prévenir.

Le groupe de militant promet d'accentuer la mobilisation dans les prochains mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !