•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les candidats à la direction du PQ tentent de séduire les jeunes militants

Cinq hommes en veston et cravate sourient à la caméra.

Le reportage de Valérie Gamache.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une centaine de jeunes péquistes tiennent leur congrès national à Montréal en fin de semaine. Les cinq candidats à la direction du Parti québécois se sont d'ailleurs adressés à eux samedi pour expliquer leurs propositions et solliciter leur appui.

Le chef intérimaire du parti, Pascal Bérubé, a présenté les aspirants en appelant les militants à rester unis après la désignation du nouveau chef, quel qu'il soit.

Guy Nantel s’est présenté devant les jeunes en affirmant qu’il tiendrait un référendum dans la première moitié du premier mandat de son gouvernement.

Il a aussi annoncé en primeur son intention de décréter la scolarité gratuite de la maternelle à l’université, une proposition qui a suscité l’enthousiasme de son auditoire. Il a aussi l'intention de mener une réelle réforme révolutionnaire de l’environnement.

De son côté, le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a félicité les jeunes pour leurs travaux notamment, sur l’environnement et l’immigration.

Son objectif est d'être le premier choix des jeunes de 18 à 35 ans. On va aller partout où les jeunes se trouvent., a-t-il dit. M. Gaudreault veut par ailleurs pousser le gouvernement Legault dans ses derniers retranchements nationalistes. Il faut le démasquer, il faut remettre à l’avant-scène la question nationale; nous réclamerons formellement de rouvrir la constitution pour accorder au Québec tous les pouvoirs en matière d’environnement.

Je veux faire du Québec le premier pays vert à l’ONU.

Une citation de :Sylvain Gaudreault

L'avocat Paul Saint-Pierre Plamondon s'est adressé aux jeunes en parlant de « quatrième génération ».

Je ne veux plus que le Parti québécois incarne le passé. La question de l’urne de cette course-là c’est : Qui incarne l’avenir, qui sera capable de parler d’indépendance autant à des gens qui ont voté Québec solidaire qu’à des gens qui ont voté CAQ?

Une citation de :Paul Saint-Pierre Plamondon

Je ne peux pas vous dire en quelle année aura lieu le troisième référendum, mais il aura lieu et cette journée-là, on sera toute une quatrième génération au combat avec les trois générations précédentes, qui elles ont vécu 80 et 95, a ajouté l'avocat.

L'historien Frédéric Bastien a de son côté clairement indiqué qu'il n'était pas en faveur d'un référendum dans un premier mandat.

Mon mandat est extrêmement simple. Premier mandat, constitution; deuxième mandat, référendum. Il mise sur une majorité à l’Assemblée nationale pour faire pression sur Ottawa.

Frédéric Bastien dit être convaincu que si le PQ promet un référendum en 2022, il ira vers l'échec, comme lorsque l'ancien chef André Boisclair avait promis un référendum dans un premier mandat au scrutin de 2007.

Nous allons vers l'échec comme en 2007. On en avait « mangé une belle ». L'Histoire va se répéter. On se trouverait à ne pas apprendre des erreurs du passé.

Une citation de :Frédéric Bastien

Le candidat peu connu Laurent Vézina, un homme d’affaires qui a manifesté ses intentions cette semaine, a promis de faire en sorte que la loi 101, pour son volet éducation, s’applique mutatis mutandis à l’ensemble des cégeps du Québec.

C'est le premier événement de la course à la chefferie où les candidats se retrouvent devant des militants.

Les jeunes péquistes veulent notamment qu'un gouvernement formé par le PQ tienne un référendum sur la souveraineté dans un premier mandat.

Ils ont aussi adopté une proposition pour exiger le droit à la déconnexion des travailleurs, c'est-à-dire le droit de ne pas répondre à des appels ou des courriels de leur employeur en dehors des heures de travail.

Pour la première fois dans une course à la direction du PQ, non seulement les membres, mais aussi des sympathisants pourront voter pour élire le futur chef.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !