•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une dame meurt après l’incendie majeur de Grande-Rivière

Une pelle mécanique tente de ramasser les débris à côté de l'immeuble à moitié en ruine.

Une vingtaine de résidents de Grande-Rivière ont perdu leur logement dans un incendie vendredi.

Photo : Radio-Canada / Vincend Lafond

Radio-Canada

Une dame de 77 ans a perdu la vie après l’incendie survenu vendredi dans un immeuble d'habitation de Grande-Rivière.

Paulette Nicolas, de Grande-Rivière, est morte à la suite d’une chute à l’extérieur du bâtiment, selon les policiers.

Elle aurait succombé à ses blessures au centre hospitalier samedi. La sergente Moore de la Sûreté du Québec (SQ) a confirmé l’information en soirée samedi.

Un casse-tête à venir

Reloger la vingtaine de résidents qui ont perdu leur logement dans les flammes à Grande-Rivière pourrait être difficile en raison du manque de loyers dans la municipalité.

La ville est en déficit de logements, explique Kent Moreau, le directeur général de Grande-Rivière. Reloger les gens, ça va être une situation particulièrement difficile, ajoute-t-il.

Le feu s'est déclaré vendredi vers 15 h 45 dans un immeuble comptant 17 logements. Au total, 16 de ces appartements étaient occupés.

Certains résidents ont été incommodés par la fumée et conduits à l'hôpital, selon les policiers.

Limmeuble résidentiel dans la neige qui est complètement détruit.

Un immeuble résidentiel a été la proie des flemmes vendredi après-midi à Grande-Rivière.

Photo : Radio-Canada / Vincent Lafond

Le directeur du service de sécurité incendie de Grande-Rivière et de Percé, Luc Lebreux, explique qu'à l'arrivée des pompiers, des sinistrés se trouvaient sur leur balcon. Notre priorité a été le sauvetage et l'évacuation de huit personnes qui étaient prises sur les balcons à l'avant et à l'arrière, raconte-t-il.

Les personnes étaient prises aux deuxième et troisième étages. Toutes ont été secourues et sont saines et sauves.

Luc Lebreux, directeur du service de sécurité incendie de Grande-Rivière et de Percé

La Ville de Grande-Rivière indique que les résidents du 149, rue des Belles-Feuilles ont été pris en charge par la Croix-Rouge. Ils recevront l'aide d'urgence pour les prochains jours.

Perte totale

Le bâtiment est une perte totale.

On a été obligé d'utiliser une pelle mécanique au courant de la soirée pour pouvoir abattre la structure parce que c'était rendu instable et les pompiers ne pouvaient pas pénétrer dans l'immeuble.

Luc Lebreux, directeur du service sécurité incendie de Grande-Rivière et de Percé

Il y a une intervention de la Croix-Rouge. C'est elle qui prend en charge les personnes. La Croix-Rouge vérifie si les résidents ont des assurances, leur donne des montants d'urgence et relocalise les gens dans des chambres d'hôtel, indique le maire de Grande-Rivière, Gino Cyr.

Sur sa page Facebook, la Ville de Grande-Rivière indique que plusieurs personnes ont été prises par un élan de solidarité et souhaitent faire des dons de vêtements, de meubles et d’articles ménagers aux sinistrés sans assurance.

Elle affirme être présentement dans un processus d’évaluation des besoins et qu’elle gérera les dons et leur distribution par la suite.

L'incendie n'est pas d'origine criminelle, selon la SQ. Le service de sécurité incendie de Grande-Rivière enquête pour connaître la cause du brasier.

Avec les informations de Geneviève Génier Carrier et Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Incendie