•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'athlète Yanick Boucher rentre au bercail le temps d'une compétition de snowcross

Le franco-ontarien sur son snowbike.

Yanick Boucher sera parmi les favoris de la foule à Timmins.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Après être monté sur le podium aux derniers X Games au Colorado, le Franco-Ontarien Yannick Boucher est de retour dans le Nord de l'Ontario pour la semaine. Le champion de snow bike, un hybride entre la motoneige et le motocross, prendra part à la cinquième édition de la compétition de snowcross de Timmins aux côtés d'une centaine d'athlètes.

La course, qui propose aux motoneigistes des sauts et des virages serrés, s'inscrit dans la série d'événements de la Canadian Snowcross Racing Association (CSRA). Elle s'adresse aux coureurs en lice pour le championnat national.

L'excitation était à son comble pour le coureur de Hearst à l'idée de prendre part à une compétition dans le nord de l'Ontario. Il n'a pas mis les pieds dans son patelin depuis janvier.

J'ai passé la semaine à Hearst, le nombre de personnes qui m'ont arrêté pour me féliciter... Ça fait vraiment chaud au coeur.

Une citation de :L'athlète Yanick Boucher

En janvier, il réalisait son rêve de gamin en remportant une médaille d'argent aux X Games. Des sacrifices, il en fait au cours des derniers mois afin d'atteindre son objectif.

Il est impossible pour Yanick de se rendre à ses compétitions en avion. Ainsi, il doit faire le chemin avec son camion, duquel il tire une remorque qui, elle, contient ses motos. Ces derniers mois, l'athlète a notamment traversé les États de New York, du Minnesota et du Colorado.

Yanick Boucher avec sa médaille.

Yanick Boucher se fera un plaisir de montrer sa médaille d'argent des X Games aux gens de la région.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Les visites de Yanick dans le nord de l'Ontario se font de plus en plus rares. Sur le circuit canadien, je viens participer quand j'ai des week-ends de libres. C'est des bons week-ends de pratique pour moi.

Yanick passe en moyenne 10 mois par année sur la route. Cette année, mon focus était plus sur le circuit américain, explique-t-il.

Un titre à défendre

Le circuit de Timmins a quelque chose de particulier : il se trouve sur le site du dépotoir à neige de la ville de Timmins. La neige ici a été collectée à même les rues de Timmins, y'a un peu de sable dedans, remarque Yanick. Au Colorado, il a plutôt eu droit à de la neige artificielle.

Yanick Boucher discute avec le responsable de l'évènement.

Vendredi après-midi, Yanick Boucher était le premier coureur à prendre part aux pratiques sur piste. Il a notamment donné des conseils au responsable de l'évènement afin qu'il puisse améliorer les sauts.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Au cours de la fin de semaine, Yanick Boucher tentera de remporter la compétition pour une 3e année consécutive. Il se mesurera à une dizaine de coureurs dans sa catégorie de snowcross.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !