•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le processus de nomination de la conjointe du PDG du CISSS de la Côte-Nord critiqué

Dyane Benoît regarde l'objectif en souriant.

Dyane Benoît travaille au CISSS de la Côte-Nord depuis 2015. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Dyane Benoit, la conjointe du président-directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord, Marc Fortin, a été promue au poste de directrice générale adjointe par intérim en novembre. Ce poste avait été aboli en 2015. Le CISSS refuse de donner des détails sur le processus qui a mené à sa nomination et des syndicats s'inquiètent des possibles problèmes éthiques que cette situation pourrait soulever.

Aucun avis officiel de nomination n’a été publié pour annoncer les nouvelles fonctions de Dyane Benoit. Son titre officiel de « directrice générale adjointe par intérim, responsable des territoires périphériques » est affiché depuis peu sur le site internet du CISSS.

Selon le CISSS, le conseil d’administration a seulement été informé de la nomination de Mme Benoît à ce poste sans y avoir participé puisque « dans le cas d’un intérim, une résolution du conseil n’est pas nécessaire », a fait valoir le porte-parole de l'organisation par courriel.

La seule note publique disponible est une note envoyée aux employés le 13 septembre 2019 dans laquelle le CISSS annonce que Dyane Benoît se consacrera entièrement à la supervision des coordonnateurs de territoires, sans toutefois préciser son titre de directrice générale adjointe.

En conférence de presse, jeudi, Marc Fortin a affirmé que toutes les précautions sont prises pour éviter les conflits d’intérêts.

Des couples de chefs, de cadres, il y en a plusieurs au CISSS, mais c’est vrai qu’à notre niveau à nous, il faut avoir une attention plus particulière. Donc elle ne relève pas de moi. Sinon, là on aurait un problème d’éthique.

Marc Fortin, pdg du CISSS de la Côte-Nord
Marc Fortin est le président-directeur général du Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord

Marc Fortin est pdg du Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Dyane Benoît travaille comme cadre au CISSS Côte-Nord depuis 2015. Lors de son embauche, la direction avait assuré qu’elle ne relèverait pas de son conjoint et que le ministère de la Santé et des Services sociaux avait supervisé le processus d'embauche.

Encore aujourd'hui, Marc Fortin assure que sa conjointe n'est pas sous sa direction. Les règles c’est que, par exemple, si elle vit des difficultés de fonctionnement avec X, Y, Z, c’est avec Johanne [Savard], avec la [présidente-directrice générale adjointe] qu’elle règle ça et, à la limite, avec le conseil. Je n’interviens pas, a-t-il expliqué.

Poste aboli en 2015

Le poste de directeur général adjoint avait été aboli en 2015. La direction du CISSS dit avoir ensuite constaté qu’un trop grand nombre de postes cadres avaient été abolis.

En septembre 2017, le ministère de la Santé aurait donc autorisé la création de nouveaux postes de direction, dont celui qu’occupe Dyane Benoît depuis novembre.

Dyane Benoît et Marc Fortin ont tous les deux prévu prendre leur retraite à la fin du mois de mars.

Inquiétudes des syndicats

Des syndicats s'inquiètent des problèmes éthiques qui pourraient survenir en raison de la présence d'un couple à la tête du CISSS.

La présidente du Syndicat des intervenantes et intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ), Nathalie Savard, espère que cette nomination a été précédée d'une réflexion rigoureuse de la part des dirigeants du CISSS.

Ça nous préoccupe et je pense que, d'un côté éthique, il faut se poser des questions.

Nathalie Savard, présidente du SISSNEQ-CSQ

On espère que les membres du conseil d'administration, parce que c'est les membres du conseil d’administration qui nomment les gens, alors on ose croire qu'ils ont tout examiné le côté éthique de la chose et qu'ils se sont posés les bonnes questions, mentionne Nathalie Savard.

La représentante de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) pour la Côte-Nord, Marie-Claude Chiasson, s'inquiète de la proximité de ces deux hauts dirigeants du CISSS.

Le Ministère de la Santé n'a pas répondu à nos questions à ce sujet. Dyane Benoît a refusé notre demande d'entrevue.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais, Laurence Royer et Alexie André Belisle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Administration