•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : plus de 100 Canadiens refoulés à la frontière américaine

Une femme porte un masque protecteur dans les corridors d'un aéroport new-yorkais.

Les États-Unis ont adopté une approche stricte pour restreindre la propagation du coronavirus.

Photo : Reuters / Shannon Stapleton

Radio-Canada

Plus de 100 personnes en provenance du Canada ont dû rebrousser chemin une fois rendues à la frontière américaine en raison de déplacements passés dans des régions touchées par le coronavirus, a fait savoir un haut responsable américain.

Ces refus découlent de nouvelles règles du gouvernement américain qui interdisent l'entrée au pays à quiconque s'étant récemment rendu en Chine ou en Iran, deux pays fortement touchés par l'épidémie.

Les règles en question s'appliquent aux postes frontaliers terrestres, en plus des douanes installées dans les aéroports, et les Canadiens forment le groupe le plus touché par la mesure visant les frontières terrestres, a précisé Ken Cuccinelli, directeur par intérim des Services américains de citoyenneté et d'immigration.

Au cours d'un témoignage devant le Congrès américain, jeudi, où il s'exprimait sur la réaction du gouvernement américain face à l'épidémie, M. Cuccinelli a précisé que les ressortissants chinois forment le deuxième groupe le plus important parmi ceux qui n'ont pu entrer aux États-Unis.

Contrairement au Canada, qui examine les voyageurs et place les cas les plus à risque en quarantaine, les États-Unis refusent systématiquement d'admettre des voyageurs provenant de certains pays.

Le ministre canadien de la Sécurité publique, Bill Blair, se trouvait d'ailleurs à Washington, jeudi, pour discuter des mesures de précaution mises en place par l'administration de Donald Trump.

Selon M. Blair, les États-Unis disposent de toute la latitude souhaitée pour gérer l'épidémie. Nous respectons la souveraineté des pays, a-t-il affirmé.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !