•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget de Winnipeg : moins de compressions que prévu, mais des services qui écopent

le maire de Winnipeg parle à un micro.

Le maire de Winnipeg a déposé vendredi un budget équilibré comprenant de nombreuses compressions et une hausse de l'impôt foncier de 2,33 % pour 2020.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Winnipeg a déposé vendredi son premier budget pluri-annuel équilibré. S’il comprend des compressions, le budget évite les fermetures de centres récréatifs. Il propose en même temps des coupes de 10 % dans les subventions accordées aux organismes communautaires, abolit 15 trajets d’autobus et impose la fermeture des bibliothèques le dimanche, dont la bibliothèque du Millénaire.

La Ville propose pour 2020 un budget de fonctionnement de 1,145 milliard de dollars, une hausse par rapport au 1,125 milliard de dollars du budget 2019.

Le budget d’immobilisation, qui présente les dépenses prévues en matière d’infrastructure et en équipement, accuse une baisse de 7 millions $ pour s’établir à 237 millions de dollars en 2020.

La Ville réparera ses routes

L’administration dépensera davantage pour la réfection des routes. L’augmentation, de 25 millions $, porte le budget prévu à 130 millions de dollars. On prévoit ainsi la réfection de l’avenue Fermor entre le boulevard Lagimodière et la rue Plessis, et de l’avenue Broadway entre les rue Osborne et Main.

La Ville maintient la hausse des impôts fonciers à 2,33 %, soit le même taux qu’en 2019. Le ménage moyen paiera 41 $ de plus en taxes cette année. Le revenu des impôts fonciers passe de 608 millions à 635 millions de dollars.

Le budget préliminaire prévoit la construction de deux nouvelles casernes de pompiers, mais pas en 2020. Il s’agirait d’une nouvelle caserne pour Waverley West et d’une caserne au Parc Windsor pour remplacer la caserne actuelle et regrouper les services de la caserne No 9 sur la rue Marion à Saint-Boniface, qui serait fermée.

Construire la caserne de Waverley West coûterait 12,1 millions de dollars, dont 7 millions $ proviendraient de frais payés par les promoteurs pour les nouveaux développements. Comme des promoteurs contestent en ce moment cette mesure devant les tribunaux, le maire de Winnipeg Brian Bowman n’a pas précisé si la caserne serait construite si la cour leur donnait raison.

L’augmentation annuelle du budget du Service d’incendie et de soins d’urgence est de 2,1 %. Il prévoit une baisse du budget de fonctionnement de 2,2 millions de dollars, surtout grâce à une baisse des dépenses en entretien des casernes de pompiers.

Compressions dans les services de loisirs

Le budget préliminaire ne propose aucune nouvelle fermeture d’installations récréatives ou de bibliothèques. Les arénas Bertrand et Maginot à Saint-Boniface sont épargnées. L’aréna Terry Sawchuk restera fermée jusqu’à nouvel ordre.

Cependant la Ville demande aux Services communautaire de réduire leurs dépenses de 4,7 millions de dollars pour atteindre ses cibles budgétaires. Ainsi, les six bibliothèques municipales ouvertes le dimanche seront maintenant fermées ce jour-là et toutes les bibliothèques fermeront désormais à 20 heures ou plus tôt.

Le groupe Millenium for All, qui milite pour une plus grande accessibilité à la plus grande bibliothèque municipale de la Ville, est déçue par la réduction des heures d'ouverture.

Tout ce que l'on fait autour des bibliothèques est draconien, non nécessaire et ne sert aucunement la communauté, lance Joe Curnow, un porte-parole de Millenium for All.

La Ville demande aussi une révision des activités de loisirs offertes au public. Le budget préliminaire réclame une réduction de 50 % des activités proposées, à l’exception des cours de natation.

la Ville distribuera 69 millions $ en subventions communautaires, soit 8 millions de moins qu’en 2019. Le Conseil des arts de Winnipeg écope ainsi d’une coupe de 493 000 $ et le Main Street Projets recevra 10 000 $ de moins.

Le plus important syndicat des travailleurs de la Ville affirme que le budget est « horrible » pour les Winnipégois de la classe ouvrière.

C’est un budget qui réduit les impôts pour les entreprises alors que des services en demande ferment, comme la fermeture des bibliothèques le dimanche. C’est absurde, lance Gord Delbridge, le président du local 500 du Syndicat canadien de la fonction publique.

Les impôts des entreprises passeront de 4,97 % en 2019 à 4,84 % en 2020.

Se départir de terrains de golf

Le budget préliminaire propose la création d’un nouveau fonds transformatif financé grâce à la vente de certaine propriétés mises en surplus. L’une d’elles est le terrain de Golf John Blumberg, dans l’ouest de Winnipeg.

Les fonctionnaires devront préparer un plan pour convertir jusqu’à 30 % des terrains de golf municipaux, afin de réduire le nombre de propriétés possédées par la Ville, y compris celles louées à des tierces parties. Winnipeg veut aussi se doter d’une stratégie de réinvestissement des pataugeoires et parcs aquatiques, financée par le nouveau fond transformatif.

La chambre de commerce de Winnipeg accueille favorablement le budget, notamment en raison de la vente prévue d’au moins un terrain de golf et la petite réduction d'impôts aux entreprises.

Nous recommandons qu’ils examinent l’élimination progressive de certaines subventions pour des organismes communautaires qui n’offrent pas directement un service pour la Ville, souligne Colin Fast, le directeur des politiques de la chambre de commerce.

Changements pour Transit

Le budget préliminaire propose une importante transformation de Transit Winnipeg, ainsi que l’adoption d’un modèle de voie rapide alimentée par des voies secondaires pour le sud de Winnipeg, le long de la voie de transport rapide dans le sud-ouest de Winnipeg.

Il comprend l’achat de 28 nouveaux autobus articulés, ainsi que la construction de sept nouvelles stations le long de la voie de transport rapide. Cependant le nombre d’autobus achetés par la Ville au cours des six prochaines années passerait de 240 à 180. Le Downtown Spirit, autobus gratuit au centre-ville, sera éliminé.

Le budget élimine le service de certains trajets le dimanche ou encore tôt le matin et en soirée. Dans d’autres cas, les trajets disparaîtront.

La Ville créerait par ailleurs un laisser-passer spécial pour les personnes à faible revenu. Dès le mois de mai, les adultes éligibles auront accès à une réduction de 30 %. En 2021 ce chiffre augmentera à 40 %, et puis à 50 % en avril 2022.

La Ville permettra aussi aux enfants de 12 ans et moins de prendre l’autobus gratuitement à compter de 2021.

La Ville éliminera cependant le laisser-passer  des étudiants, UPass, lorsque les ententes actuelles arriveront à échéance. Les étudiants seront ensuite éligibles pour une réduction de 20 % du coût d’un laisser-passer régulier.

Le syndicat des étudiants de l’Université du Manitoba, UMSU, s’est dit pris de court par cette mesure. C’est un programme qui avait beaucoup de succès à l’Université du Manitoba et à l’Université de Winnipeg, affirme-t-on dans un communiqué en ajoutant que la fréquentation de trajets d’autobus menant aux universités a augmenté de 25 % depuis la mise en place du programme.

Si la Ville prend au sérieux son leadership face à la crise climatique, elle sape sérieusement ses efforts, dit le président d’UMSU, Jakob Sanderson.

Il invite les étudiants mécontents à se présenter en grand nombre au conseil municipal le 25 mars, lorsque le budget sera débattu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !