•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La jeunesse saskatchewanaise dans une quête historique au Brier

Matt Dunstone s'adresse à ses coéquipiers pendant un match de curling.

Né au Manitoba, Matt Dunstone habite en Colombie-Britannique, mais c'est avec la Saskatchewan qu'il brille.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Menée par Matt Dunstone, un jeune capitaine de 24 ans, l'équipe de curling de la Saskatchewan surprend au Brier, le championnat canadien qui bat son plein à Kingston, en Ontario. Le meneur fait sa place parmi des rivaux nettement plus expérimentés et connus dans l’univers curling masculin canadien.

Il vient insuffler une dose d'espoir aux amateurs de curling de la province, qui n'ont pas eu beaucoup d'occasions de célébrer au Brier lors des trois dernières décennies. En effet, la Saskatchewan n’a pas remporté le Brier depuis 1980 et n’a pas participé à la finale depuis 1995.

Peu d’observateurs s’attendaient à ce que le double champion canadien au niveau junior, permette à son équipe de passer la ronde préliminaire avec autant d’aisance.

Aidé de ses trois coéquipiers originaires de Regina, Matt Dunstone est sorti vainqueur de six de ses sept duels en ronde préliminaire, obtenant notamment un coefficient d’efficacité de 98 % dans une écrasante victoire de 12 à 3 contre le Yukon.

En ronde de championnat, débutée jeudi après-midi, la Saskatchewan a toutefois encaissé sa deuxième défaite du tournoi en s’avouant vaincue par la marque de 9 à 5 contre l’Alberta de Brendan Bottcher.

Matt Dunstone a joué le tout pour le tout en fin de rencontre afin de niveler le pointage, mais sa tentative de quadruple sortie n’a pas réussi.

Les capitaines Dunstone et Bottcher font partie de la relève de leur sport au pays. Cette semaine, ils ont la chance de se mesurer à des ténors comme Brad Gushue, Kevin Koe et Brad Jacobs.

Prochains rendez-vous de la Saskatchewan au Brier :

  • Jeudi soir, contre le Nord de l’Ontario
  • Vendredi, deux matchs contre le Manitoba et Terre-Neuve-Labrador

Pour accéder à la ronde éliminatoire, la Saskatchewan doit terminer parmi les quatre premiers de son groupe dans un classement serré.

Si elle y parvient, ce sera la première fois depuis 2015. Cette année-là, la troupe menée par Steve Laycock avait terminé la compétition en troisième place.

Avec les informations d’Olivier Daoust

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !