•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jason Kenney veut Erin O'Toole comme chef du Parti conservateur

Erin O'Toole.

Erin O’Toole fait partie des candidats en lice pour succéder à Andrew Scheer à la tête du Parti conservateur du Canada.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

L’aspirant à la direction du Parti conservateur Erin O’Toole reçoit un appui de taille. Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, se range derrière lui dans la course pour remplacer Andrew Scheer à la tête de la formation.

Jason Kenney cherchait son favori dans la course depuis que l’ex-chef intérimaire conservatrice Rona Ambrose s’est désistée. Il croit l'avoir trouvé en Erin O’Toole un vrai bleu qui n’abandonnera pas les principes conservateurs sous la pression des médias ou de la gauche.

C'est un appui de taille qui aura un impact important dans la course, selon un stratège conservateur de l'Ontario.

Jason Kenney a le statut de demi-dieu au sein du mouvement conservateur au Canada. Seul Stephen Harper a plus d'influence que lui au pays.

Un stratège conservateur ontarien

Non seulement ça aidera Erin O'Toole dans l'Ouest, mais le réseau de Jason Kenney s'étend jusque dans les banlieues torontoises, là où il y a beaucoup de membres conservateurs en jeu, poursuit-il.

Jason Kenney et Erin O’Toole ont siégé ensemble au conseil des ministres de Stephen Harper. J'ai été impressionné par sa profonde compréhension des défis, écrit le premier ministre albertain dans un courriel envoyé aux membres du parti et relayé par l'équipe de campagne de M. O'Toole.

Les conservateurs ont besoin d’un chef comme lui, qui défendra les bons emplois dans notre secteur des ressources naturelles tout en protégeant l'environnement, poursuit-il.

Une question de langue et de principe

Jason Kenney ajoute qu’il est essentiel que notre chef puisse communiquer dans les deux langues officielles du Canada. Erin peut promouvoir des valeurs et des politiques conservatrices en français au Québec et partout au Canada. Une pointe à peine voilée au français de Peter MacKay, qui a été critiqué dès son lancement dans la course conservatrice.

Il ajoute qu’Erin O’Toole, qui représente la circonscription de Durham en Ontario, sait comment gagner des sièges dans les villes et les banlieues, des circonscriptions que nous devons gagner afin de former un gouvernement conservateur.

Erin O’Toole a promis, depuis quelques semaines, de rendre illégal le blocage des infrastructures essentielles et de désigner les principaux pipelines comme projets stratégiques à l'échelle nationale, afin d’en accélérer l’approbation. Il promet également d’éliminer le financement de CBC, tout en conservant celui de Radio-Canada.

Nous avons besoin d'un chef compétent qui a des principes.

Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Des appuis qui se faisaient attendre

C’est le candidat Peter MacKay qui pour le moment récolte le plus d’appuis publics, ainsi que ceux d'une trentaine de députés et sénateurs conservateurs, de même que des anciens premiers ministres John Ham, de la Nouvelle-Écosse, et Kathy Dunderdale, de Terre-Neuve-et-Labrador.

Erin O’Toole n’avait qu’une dizaine de députés qui l’appuyait publiquement jusqu’à maintenant. Mais l’ajout de Jason Kenney à son tableau de chasse pourrait lui ouvrir les portes dans les circonscriptions de l’Ouest, là où il espère convaincre les membres conservateurs qu’il est le meilleur candidat pour remplacer Andrew Scheer.

En ce qui concerne le financement, Peter MacKay se vantait cette semaine d’avoir amassé un million de dollars en seulement six semaines, soit plus rapidement que Justin Trudeau lors de sa campagne à la direction du Parti libéral du Canada. L’équipe d’Erin O’Toole affirme être tout près derrière, sans toutefois offrir de chiffres à l’appui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique