•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 travailleurs étrangers tués lors d'un violent incendie dans Charlevoix

L'incendie dans une résidence de Clermont a fait au moins une victime, en plus d'endommager la maison ancestrale d'Alexis le Trotteur.

L'incendie dans une résidence de Clermont a fait au moins une victime, en plus d'endommager la maison ancestrale d'Alexis le Trotteur.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Tanguay

Les corps de deux travailleurs étrangers ont été retirés des décombres, jeudi matin, à la suite d'un violent incendie qui a ravagé deux résidences de Clermont, dont la maison ancestrale d'Alexis le Trotteur.

Six travailleurs - cinq Guatémaltèques et un Mexicain - se trouvaient à l'intérieur d'une propriété de la rue des Vingt-et-Un, lorsqu'un violent incendie s'est déclaré mercredi un peu après 16 h.

Quatre occupants ont pu sortir à temps. Ils ont confié aux autorités que les deux victimes, un Guatémaltèque dans la vingtaine et un Mexicain dans la quarantaine, dormaient toutefois à l'étage.

Un des rescapés a été amené à l'hôpital de La Malbaie pour soigner des blessures mineures.

Un collègue de travail sous le choc

Un collègue de travail, Normand Lapointe, était sous le choc. Il explique que les victimes dormaient à l'étage parce qu'ils travaillaient de nuit en sa compagnie.

C'est un coup dur, c'est triste. On partait travailler [mercredi soir] en plus. Puis, on avait travaillé toute la nuit d'avant ensemble. C'est une grosse nouvelle, tu ne veux pas trop y croire, commente-t-il.

En milieu d'après-midi jeudi, la Sûreté du Québec a indiqué être à la recherche d'une personne d'intérêt qui se trouvait sur les lieux au moment de l'incendie.

On ne parle pas d'un suspect. On parle d'une personne, d'un citoyen qui était à proximité des lieux au moment de l'événement, précise la porte-parole Hélène Nepton.

L'homme recherché s'est rapporté lui-même aux policiers quelques heures plus tard.

Travailleurs étrangers

La maison qui est perte totale servait d'hébergement à des travailleurs étrangers.

Une voisine, Katia Simoneau, explique d'ailleurs que les victimes du sinistre séjournaient depuis peu dans la région de Charlevoix.

Quand je suis arrivée de travailler, la maison était déjà en flammes. Cette maison [hébergeait six travailleurs] qui viennent travailler pour un entrepreneur de la région. Eux, ils venaient d'arriver parce qu'ils viennent toujours en groupe six mois par six mois.

Ça devait faire trois semaines qu'ils étaient arrivés ici.

Une citation de :Katia Simoneau, une résidente du secteur
La maison qui hébergeait six hommes est une perte totale.

La maison qui hébergeait six hommes est une perte totale.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Tanguay

La maison d'Alexis le Trotteur touchée

Le feu s'est également propagé à la résidence voisine, sérieusement endommagée.

Il s'agit d'une maison ancestrale jadis occupée par Alexis Lapointe, dit Alexis Le Trotteur, et son grand-père, Alexis le Picoté, un pionnier dans le développement de la région du Saguenay.

Le maire de Clermont, Jean-Pierre Gagnon, craint que ce joyau du village ne puisse être sauvé en raison des dégâts trop importants.

C'est une grosse perte parce que c'est une maison qui a énormément d'histoire à Clermont. Elle a eu anciennement un comptoir de la Baie d'Hudson dans le sous-sol, explique-t-il, soulignant toutefois que la véritable tragédie est la perte de vies humaines.

Alexis le Trotteur est demeuré là pendant plusieurs années et c'est aussi la maison d'où Picoté Tremblay, de la rue des Vingt-et-Un et de la Société des vingt-et-un, est parti pour coloniser le Saguenay.

Une citation de :Jean-Pierre Gagnon, maire de Clermont
La maison est de style canadienne et possède trois étages : un sous-sol au niveau du sol, un rez-de-chaussée ainsi qu'un premier étage. Elle a un revêtement blanc et possède une galerie en bois faisant toute la longueur de la maison.

La maison d'Alexis Le Trotteur a été construite vers le début du 19e siècle et a également été la résidence d'Alexis Tremblay dit Picoté, un homme d'affaires qui joua un rôle important dans le développement de la région du Saguenay.

Photo : Site Web de Culture et Communications Québec

Les vieilles maisons de ce secteur sont isolées en sciure de bois, ce qui expliquerait l'intensité du brasier, selon le maire.

Jean-Pierre Gagnon déplore par ailleurs que l'épicerie Lapointe, située à proximité, a aussi été la proie des flammes au cours des derniers mois.

Les pompiers enquêtent toujours sur la cause exacte de l'incendie.

Avec les informations de Sébastien Tanguay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !