•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : la sortie du prochain James Bond repoussée en novembre

L'homme tient un pistolet et vise.

Daniel Craig, dans une scène du plus récent James Bond, « Mourir peut attendre ».

Photo : MGM, Universal

Radio-Canada

Des représentations du prochain film de James Bond, Mourir peut attendre (No Time to Die), étaient déjà annoncées dans plusieurs cinémas de Montréal pour le début du mois d'avril, mais à cause de l'épidémie de COVID-19 qui sévit dans le monde, les maisons de production ont annoncé mercredi que le film sortira finalement en novembre 2020.

L'annonce a été faite sur le compte Twitter de la populaire saga de films d'espionnage­. Toutefois, on n'y mentionne pas précisément le coronavirus.

MGM, Universal et les producteurs de Bond, Michael G. Wilson et Barbara Broccoli, annoncent aujourd'hui qu'après de minutieuses considérations et une évaluation attentive du marché cinématographique mondial, la sortie de Mourir peut attendre sera reportée à novembre 2020, pouvait-on lire dans un message publié sur Twitter mercredi.

La sortie initiale du film était prévue pour le 8 avril 2020. Il sera finalement en salle le 12 novembre au Royaume-Uni et le 25 novembre aux États-Unis. Les dates de sortie pour le reste du monde seront annoncées sous peu.

Le vingt-cinquième volet de la populaire série de films d'espionnage met en vedette Daniel Craig et Léa Seydoux. Au début de cette nouvelle aventure, Bond a abandonné ses fonctions et profite d'une vie tranquille en Jamaïque. Son repos sera toutefois de courte durée, puisque son vieil ami de l'Agence centrale de renseignement des États-Unis (CIA), Felix Leiter, refera surface pour lui demander de l'aide.

L'homme et la femme sont en face.

Daniel Craig et Léa Seydoux dans une scène de « Mourir peut attendre »

Photo : MGM, Universal

Ce n'est pas la première fois que la sortie du film subit un retard. Elle avait d'abord été retardée de presque six mois, soit d'octobre 2019 à avril 2020, à la suite du départ de Danny Boyle (Trainspotting28 jours plus tardLe pouilleux millionnaire), qui devait être le réalisateur du film. Il a quitté l'aventure en invoquant des divergences artistiques.

Mardi, les adeptes de la série demandaient que la sortie soit décalée afin d'éviter qu'elle ne soit perturbée par l'épidémie de COVID-19. Les fondateurs de deux des sites de fans les plus populaires – M16 Confidential et The James Bond Dossier – ont écrit une lettre ouverte au producteur et à la productrice, leur demandant de repousser la sortie du film, invoquant des préoccupations de santé publique, selon The Guardian.

Avec les informations de RTL

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !