•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le grand patron de Twitter, Jack Dorsey, serait poussé vers la sortie

Jack Dorsey, un homme barbu avec une tuque, regarde la caméra dans une photo studio.

Jack Dorsey a cofondé Twitter en 2006 et était son premier PDG jusqu’en 2008, avant de revenir en poste en 2015.

Photo : Reuters / Toby Melville

Radio-Canada

Un groupe d’investissement qui a récemment acquis une participation de 1 milliard de dollars (4 %) dans Twitter aurait nommé quatre personnes au conseil d’administration du réseau social dans le but de remplacer son PDG et cofondateur, Jack Dorsey, selon ce que rapportent plusieurs médias américains.

Le groupe en question, Elliott Management, est mené par l’investisseur militant milliardaire Paul Singer. Ce dernier serait entre autres dérangé par le fait que Dorsey est à la fois PDG de Twitter et de l’entreprise de paiement électronique Square, selon Bloomberg.

Elliott Management est reconnu pour avoir effectué des manœuvres semblables auprès d’autres entreprises technologiques, dont eBay et AT&T.

Jack Dorsey a cofondé Twitter en 2006 et était son premier PDG jusqu’en 2008, avant de revenir en poste en 2015. Depuis son retour, les actions de Twitter ont chuté de 6,2 %, tandis que celles de son rival Facebook, qui a été au centre de plusieurs scandales de données et de respect de la vie privée, ont augmenté de 121 % durant cette même période.

M. Dorsey est typiquement caractérisé comme étant un dirigeant non conventionnel, selon le site spécialisé The Verge. Il a par exemple été évincé de son poste en 2008 parce qu’il passait trop de temps à pratiquer le yoga et à participer à des cours de création de mode. Il a d’ailleurs annoncé il y a quelques mois qu’il prévoyait séjourner en Afrique pour une période de trois à six mois en 2020.

Elliott Management aurait déjà tenu des rencontres privées avec des personnes haut placées de Twitter sans Jack Dorsey, selon les informations obtenues par le réseau NBC. L’action du réseau social a d’ailleurs bondi de 10 % depuis le début de mars.

Vague de soutien

Plusieurs membres du personnel de Twitter ont exprimé leur soutien à l'égard de Jack Dorsey sur Twitter en se servant du mot-clic #WeBackJack (nous soutenons Jack).

J’ai travaillé à plusieurs grandes corporations. Leurs PDG n’ont jamais pris trois minutes pour me parler un à un comme l’a fait Jack [...] et il ne m’a pas traité comme quelqu’un qui était au-dessous de lui, a par exemple écrit la responsable des partenariats multiculturels de Twitter, Yari Blanco.

M. Dorsey a aussi trouvé un allié de taille en Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX.

Je veux juste dire que je soutiens @jack en tant que PDG de Twitter, a-t-il tweeté, ajoutant que le principal concerné a un bon cœur.

Twitter et Elliott Management refusent de commenter le dossier de Jack Dorsey à multiples reprises depuis quelques jours.

Avec les informations de Bloomberg, NBC, Buzzfeed News, et The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Affaires

Techno