•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : une centaine de primates risquent l'euthanasie à l'Université Laval

Les pavillons des sciences de l'éducation et Félix-Antoine-Savard sur le campus de l'Université Laval.

Une partie du campus de l'Université Laval

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Une centaine de primates de la Faculté des sciences et de génie de l'Université Laval pourraient être euthanasiés d'ici trois semaines, si la pénurie de masques et de gants, provoquée par le coronavirus, ne s'estompe pas.

Selon une note interne rédigée par une responsable la Faculté des sciences et de génie de l'Université Laval, les équipements sanitaires nécessaires aux étudiants se font rares.

Des employés qui manipulent des primates infectés par le VIH pourraient manquer de masques et de gants d'ici trois semaines. Lorsque les inventaires seront épuisés, il se pourrait que l'euthanasie d'une centaine de primates soit nécessaire, écrit Marie Lessard, coordonnatrice à l'administration de la Faculté des sciences et de génie.

La diplomation des étudiants en médecine dentaire pourrait aussi être en péril. Il ne leur reste des réserves que pour les six prochaines semaines alors que leur session se terminera à la mi-juin, est-il aussi écrit dans la note obtenue par Radio-Canada.

L'épidémie de coronavirus fait en sorte que l'Université Laval fait présentement face à un très sérieux problème d'approvisionnement pour les gants de nitrile et les masques N95.

Extrait de la note envoyée par Marie Lessard, coordonnatrice à l'administration de la Faculté des sciences et de génie

En conférence de presse mercredi après-midi, la ministre de la Santé Danielle McCann a affirmé avoir été informée du problème et avoir demandé un état de la situation.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La ministre de la Santé Danielle McCann en conférence de presse

Rationner le matériel

Ne sachant pas à quel moment les chaînes d’approvisionnement seront rétablies, la direction a demandé à tous les départements de faire le décompte des masques N95 et des gants de nitrile disponibles.

Afin d'assurer la tenue des activités académiques et de recherche, l'institution demande que des inventaires de ces deux items soient réalisés dans les facultés et/ou services étant susceptibles d'en avoir en leur possession, demande-t-on à l'ensemble des départements.

Appelée à réagir, l'Université Laval répond par courriel qu'elle ne fait pas exception quant aux difficultés d’approvisionnement pour les masques N95 et que la mise en commun des ressources permettra de limiter les effets de cette rareté.

Au passage de Radio-Canada en après-midi, une commande de quelque 300 masques avait été reçue. Certaines sources ont indiqué qu'il était très peu probable que la situation exige l'euthanasie d'animaux.

Avec les informations de Marie Maude Pontbriand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !