•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Drogue et alcool au volant : 29 arrestations en 29 jours

Du cannabis posé sur une table près de clés de voiture.

Selon la police de Thunder Bay, les cas de conduite sous l’influence de la drogue ou de l’alcool augmentent constamment depuis cinq ans.

Photo : iStock / 400tmax

Radio-Canada

Les policiers de Thunder Bay dans le Nord-Ouest de l’Ontario n’ont pas chômé au mois de février. Ses agents ont arrêté 29 automobilistes soupçonnés d’avoir conduit un véhicule avec les facultés affaiblies.

Dès 29 contraventions, 11 conducteurs étaient sous l’influence de la drogue, dont trois, pour avoir consommé du cannabis.

Si l’on compare les données à la même période en 2019, les policiers de Thunder Bay avaient arrêté 14 personnes, dont seulement une qui avait consommée de la drogue au volant.

Une main tient un appareil de détection de drogue utilisé par les policiers lors de contrôles routiers

La police de Thunder Bay qualifie d’alarmant le nombre croissant de conducteurs sous l’influence des drogues ou de l’alcool malgré la campagne RIDE qui a pris fin il y a quelques mois.

Photo : CBC/Christina Jung

Le programme de reconnaissance des automobilistes conduisant sous l’effet de la drogue pourrait avoir contribué à la hausse des contraventions, souligne l’agent Mark Cattani.

Deux fois plus de policiers ont suivi la formation et les policiers de première ligne continuent d’être formés, dit-il dans un communiqué.

Le message ne passe pas

La police de Thunder Bay espère qu’en publiant ces plus récentes données, les conducteurs y penseront deux fois avant de prendre le volant après avoir consommé de la drogue ou de l’alcool.

Depuis les cinq dernières années, le nombre d’arrestations et d’accusations n’a cessé de grimper, passant d’une moyenne de 120, à 204 accusations en 2019.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !