•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : comment la CTT et GO se préparent à l’épidémie

Un employé sous contrat avec la CTT montre comment il désinfecte un autobus au moyen d'un pulvérisateur.

Un employé sous contrat avec la CTT montre comment il désinfecte un autobus au moyen d'un pulvérisateur.

Photo : CBC / Michael Wilson

Radio-Canada

La Commission de transport de Toronto (CTT) et l’agence de transport provincial Metrolinx ont intensifié le nettoyage et la désinfection des autobus, des tramways, des métros et des trains « par excès de prudence » face au COVID-19.

Les deux organisations désinfectent quotidiennement les « zones de contacts élevés » comme les poignées avec des produits industriels.

La CTT a aussi embauché un entrepreneur à la fin janvier pour pulvériser ses autobus pendant la nuit lorsqu'ils sont hors service.

L'agence de transport en commun torontoise applique à l’intérieur de ses bus du ES65H, un désinfectant utilisé dans les hôpitaux, tandis que GO Transit dit faire usage d’Aegis Microbe Shield, un traitement de surface antimicrobien, sur ses bus et ses trains. Le producteur de ce liquide, Microban, affirme qu'il rend les surfaces inhospitalières aux microbes.

Un employé montre comment la CTT nettoie et désinfecte ses véhicules, ici une rame de métro.

Un employé montre comment la CTT nettoie et désinfecte ses véhicules, ici une rame de métro.

Photo : CBC / Michael Wilson

En date du 3 mars, l'Ontario avait recensé 20 cas de coronavirus, la presque totalité d'entre eux dans le Grand Toronto.

Pour que les usagers se sentent en sécurité

Le PDG de la CTT, Rick Leary, a affirmé mardi avoir pris ces « mesures supplémentaires » pour garder les véhicules propres et pour que les voyageurs utilisent le réseau en toute confiance.

Auparavant, les véhicules de la CTT étaient nettoyés une fois par mois.

Toutes ces zones où il y a un contact élevé, tous les poteaux de maintien, les sangles, tout cela reçoit un essuyage chaque jour à la fin du service, et ce sur tous nos véhicules, à la fin de la ligne.

Une citation de :Rick Leary, PDG de la CTT

M. Green a déclaré que la CTT, qui transporte 1,7 million de personnes par jour, prévoit elle aussi commander du Aegis Microbe Shield, et l'utiliser d'ici deux semaines sur les zones de contacts élevés.

Le porte-parole a déclaré que la CTT désinfectait également les mains courantes et les boutons d'ascenseur dans ses stations, tout comme les « points de contact » dans les toilettes publiques.

Photo d'usagers qui traversent les portes Presto laissées ouvertes.

Des usagers franchissent des portiques d'entrée d'une station de métro à Toronto.

Photo : Radio-Canada / Michel Bolduc

Vince DiPasquale de TBM Service Group Inc., la société sous contrat avec la CTT pour nettoyer, entretenir et désinfecter ses bus, a déclaré que ses travailleurs portent des masques par précaution.

Un homme en gilet de sécurité

Vince DiPasquale, directeur des opérations de transport en commun pour TBM Service Group Inc.

Photo : CBC

Notre procédé est simple. Nous effectuons tout le nettoyage et l'entretien en premier. Une fois que le bus est complètement propre, nous utilisons un pulvérisateur électrostatique qui brume un désinfectant. Il désinfecte essentiellement toutes les surfaces tactiles, a-t-il déclaré aux journalistes.

Le produit est sûr. Techniquement, ils n'ont pas besoin de masques, mais nous les avons quand même pour leur protection jusqu'à ce que le produit sèche [en 5 à 10 minutes].

Une citation de :Vince DiPasquale, directeur des opérations de transport en commun pour TBM Service Group Inc.

Une équipe spéciale chez Metrolinx

Pour ce qui est de GO Transit, la porte-parole de Metrolinx, Anne Marie Aikins, affirme que l’agence de transport provinciale a mis en place une équipe dédiée au coronavirus.

Après l’épisode du SRAS, nous avons appris à avoir une longueur d'avance sur tout virus en circulation.

Une citation de :Anne Marie Aikins, porte-parole de Metrolinx
Anne Marie Aikins, porte-parole de Metrolinx

Anne Marie Aikins, porte-parole de Metrolinx

Photo : CBC

Mme Aikins fait remarquer que Metrolinx a mené un projet pilote utilisant un agent antimicrobien à « action de longue durée », puis a décidé samedi dernier de le faire appliquer dans ses autobus et trains.

Tous les autobus doivent être désinfectés grâce au produit Aegis Microbe Shield, au cours des deux prochaines semaines.

Selon elle, le produit n'est pas toxique et peut fournir une protection supplémentaire.

L'agence continuera de surveiller son efficacité. GO a également commencé à distribuer un désinfectant pour les mains dans toutes ses stations, ajoute la porte-parole.

Je pense qu'il nous incombe à tous de faire tout ce que nous pouvons et d'aller au-delà de ce qui est nécessaire pour garantir la santé de nos effectifs ainsi que celle de nos clients, a affirmé Mme Aikins.

Avec les informations de Muriel Draaisma, Kelda Yuen, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !