•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3e Festival Filministes : rendre visibles des réalités boudées par le cinéma traditionnel

Une médecin portant le hidjab s'apprête à opérer une personne.

Le documentaire « The Cave », qui suit une médecin travaillant dans un hôpital souterrain en Syrie, sera présenté le 5 mars.

Photo : YouTube / National Geographic

Le festival de films, qui aura lieu du 4 au 8 mars à Montréal, consacre sa programmation aux femmes et aux personnes sous-représentées dans l’industrie du cinéma.

Pour sa troisième année, le rendez-vous cinématographique présentera 5 longs métrages, 36 courts métrages, une classe de maître sur la bande dessinée, un volet jeunesse (les « Filminis ») ainsi qu’une exposition d’arts visuels. Les projections s’accompagnent comme à l’habitude de discussions thématiques avec des personnes invitées pour l’occasion.

On essaie d’offrir des films qui présentent des réflexions autres que celles qu’on retrouve dans les cinémas ou dans les grands réseaux, explique Coppélia LaRoche-Francoeur, coorganisatrice du festival à Catherine Richer, chroniqueuse culturelle pour l'émission Le 15-18. Les œuvres au programme abordent ainsi la disparition des femmes autochtones, la pornographie féministe, l’art queer, la médecine en temps de guerre et la dissidence politique.

Comprenant des films réalisés à forte majorité par des femmes, le festival fait un pied de nez à une industrie cinématographique encore loin d’être paritaire et qui a encore du chemin à faire pour être inclusive. Quand une institution comme les César décide de donner un prix à [Roman] Polanski, c’est un choix politique qui est tellement fort, se désole Soline Asselin, coorganisatrice du festival.

Victimes de leur succès, les Filministes ont ajouté cette année une cinquième journée de programmation et ont dû faire une sélection parmi plus de 250 films. Les projections auront lieu dans trois salles : au Cinéma Moderne, au Théâtre Plaza et au Ausgang Plaza.

Avec les informations de Catherine Richer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cinéma

Arts