•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La petite vie cachée des lacs gelés

Microorganismes grossis à l'aide d'un microscope.

Sous la surface des lacs gelés, une petite vie microscopique s’agite et se reproduit.

Photo : Radio-Canada / Julien Robert

Radio-Canada

Peu de personnes savent que, sous la surface des lacs gelés, une petite vie microscopique s’agite et se reproduit, à l’abri des regards. Deux scientifiques mordues de l’hiver s’appliquent à étudier cet écosystème bien adapté au froid, qui pourrait être bouleversé par les changements climatiques.

La chercheuse d’origine finlandaise Milla Rautio et son étudiante Elise Imbeau ont décrit une surprenante vie microscopique sous la glace de nos lacs boréaux. Durant l’automne, les microorganismes font le plein de nourriture. L’objectif : devenir très gras, à la manière des ours, afin de se constituer des réserves d’énergie qui dureront tout l’hiver. Mais ces animaux microscopiques n’hibernent pas. En plein coeur de l’hiver, ils se reproduisent allègrement sous l’épaisse couche de glace et de neige.

La moitié des lacs du monde se recouvrent périodiquement de glace. Or, seulement 2 % des articles scientifiques consacrés aux lacs traitent des plans d’eau gelés. Avec les changements climatiques, la saison froide raccourcit et le couvert de glace de nos lacs tend à s’amincir. La forêt d’enseignement et de recherche du lac Simoncouche de l’Université du Québec à Chicoutimi permet aux scientifiques d’étudier les changements à venir et en cours.

Carbone parle d'environnement autrement pour répondre aux préoccupations citoyennes. De la vulgarisation scientifique aux enjeux qui touchent le quotidien des Canadiens, les vidéos de Carbone explorent une diversité de problèmes et de défis pour faire des choix plus éclairés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !