•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il aurait agressé sexuellement une ado sous la menace d'un pistolet

Le jeune homme qui porte un chandail rouge se prend en photo.

Raed Ben Chaabane

Photo : Radio-Canada / Service de police Ville de Lévis

Un jeune homme de Lévis a comparu mardi après-midi pour avoir présumément agressé sexuellement une adolescente alors qu'il l'aurait menacée avec une arme à feu.

Raed Ben Chaabane risque une peine minimale de cinq ans de détention, s'il était déclaré coupable de cette agression dont la présumée victime est âgée de 15 ans.

L'accusé, âgé de 20 ans, a comparu la semaine dernière pour des accusations liées à un pistolet de calibre .22 qu'il aurait eu en sa possession.

Raed Ben Chaabane aurait utilisé l'arme à feu de manière négligente, en plus de l'avoir braquée sur un adolescent de 16 ans.

À son retour devant le juge mardi, l'accusation d'agression sexuelle s'est ajoutée, de même qu'une accusation de vol qualifié à l'endroit d'un autre adolescent, âgé de 16 ans.

Le prévenu est détenu depuis son arrestation et doit revenir devant le tribunal la semaine prochaine, pour son enquête sur remise en liberté.

Dépressif, selon la défense

Son avocate a tenté, en vain, de convaincre le juge de faire subir à son client une évaluation psychiatrique pour évaluer son aptitude à comparaître.

Selon les propos de Me Suzy-Guylaine Gagnon, Raed Ben Chaabane souffre d'une dépression depuis près de trois ans.

Il aurait tenté de se soigner avec des pilules offertes par un ami, selon l'avocate de la défense.

L'avocat de la poursuite s'est opposé à la requête.

Le fait de prendre de la drogue ne rend pas inapte, a fait valoir Me Michel Bérubé, sinon l'institut de santé mentale déborderait, a illustré le procureur de la poursuite.

Après avoir posé quelques questions à l'accusé, le juge Sébastien Proulx a estimé que le jeune homme comprenait suffisamment bien ce qui se passait.

Le processus judiciaire va donc poursuivre son cours, mais le juge a invité l'avocate de Raed Ben Chaabane à représenter sa requête, si jamais l'état de santé mentale de son client évoluait.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Québec

Crimes et délits