•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux provinces revendiquent le titre de deuxième producteur de sirop d’érable au Canada

Un homme verse du sirop d'érable dans une casserole.

Jusqu'à 91,1 % de la production canadienne de sirop d'érable en 2019 provenait du Québec. Le Nouveau-Brunswick et l'Ontario revendiquent tous deux le deuxième rang.

Photo : CBC/Rebecca Ugolini

Radio-Canada

Les producteurs de sirop d’érable du Nouveau-Brunswick contestent une publicité de leurs homologues ontariens qui disent occuper le deuxième rang dans l’industrie canadienne.

Le Canada est le plus grand producteur de sirop d’érable du monde. La grande majorité de la production provient du Québec. La revendication du titre de deuxième producteur en Ontario froisse des intervenants au Nouveau-Brunswick.

Louise Poitras, directrice de l’Association acéricole du Nouveau-Brunswick, affirme que sa province occupe le deuxième rang et vise à y demeurer.

L’Association des producteurs de sirop d’érable de l’Ontario revendique le même titre dans des publicités télévisées en Ontario et sur certaines chaînes en câblodistribution nationale.

Saviez-vous que l’Ontario est deuxième producteur de sirop d’érable au Canada?, dit-on au début de cette publicité :

La production de sirop d’érable au Nouveau-Brunswick a dépassé celle de l’Ontario pendant sept des huit dernières années, selon Statistique Canada. Le Nouveau-Brunswick a produit l’an dernier une quantité record de sirop d’érable, soit 2,7 millions de litres, ce qui était 19 % de plus que l’Ontario.

L’année 2018 constituait l’exception durant ces huit années. Le Nouveau-Brunswick avait alors connu sa pire saison en dix ans. La récolte avait commencé tardivement et s'était terminée beaucoup trop rapidement à cause de conditions météorologiques défavorables. L’Ontario avait produit davantage de sirop d’érable que le Nouveau-Brunswick en 2018, d’où sa revendication du titre de deuxième producteur au Canada.

Mère Nature n’avait pas coopéré, c’est tout, affirme Louise Poitras au sujet de 2018. Tout à coup, c’était plutôt l’été que le printemps, alors nous avons moins produit.

La campagne publicitaire des producteurs ontariens a été réalisée avant que les données de 2019 ne soient connues, et à ce moment l’Ontario occupait le second rang, explique le directeur de l’association provinciale, John Williams.

M. Williams considère la situation comme un mouvement de pendule qui va d’une province à l’autre au fil des ans.

Les plus anciennes données de Statistique Canada sur la production de sirop d’érable remontent à 1924. L’Ontario était un plus grand producteur que le Nouveau-Brunswick pendant 82 années consécutives jusqu’en 2006. Les gouvernements successifs au Nouveau-Brunswick ont commencé dans les années 1990 à permettre aux producteurs d’exercer leurs activités sur plus de terres de la Couronne.

Un homme verse de la tire d'érable sur de la neige.

Les producteurs du Nouveau-Brunswick contestent la publicité de leurs homologues ontariens dans laquelle ils disent occuper le second rang au Canada.

Photo : CBC

Depuis 2000, la production au Nouveau-Brunswick a connu une croissance de 700 %. La province maritime a rattrapé et surpassé l’Ontario où la croissance était de 35 % durant la même période.

Le second rang au Canada est loin derrière le Québec. L’an dernier, 91,1 % de la production canadienne provenait de cette province. Le Nouveau-Brunswick représentait 4,5 %, l’Ontario 3,8 % et la Nouvelle-Écosse moins de 1 %.

John Williams conclut que le second et le troisième rang sont de bonnes positions sur le podium.

Louis Poitras ajoute que le fait de dépasser l’Ontario était toute une réussite pour le Nouveau-Brunswick qui occupe bel et bien le second rang.

Avec les renseignements de Robert Jones, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !