•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'indépendantiste catalan Oriol Junqueras peut sortir de prison pour enseigner

Assis sur un fauteuil, Oriol Junqueras parle en levant la main.

L'indépendantiste catalan Oriol Junqueras, un historien, donne maintenant des cours à l'université de Vic.

Photo : Reuters / Albert Gea

Agence France-Presse

L'indépendantiste catalan Oriol Junqueras, principal condamné pour la tentative de sécession de l'Espagne en 2017, est sorti de prison mardi dans le cadre d'un régime de semi-liberté accordé par le gouvernement régional séparatiste, pour enseigner dans une université.

Selon des images diffusées par les médias, l'ancien vice-président du gouvernement régional de Carles Puigdemont a quitté l'établissement pénitentiaire de Lledoners, en Catalogne, en fin de matinée, pour se rendre à l'université de Vic, dans la même région, où il va donner des cours d'histoire de la pensée occidentale trois jours par semaine.

Enseigner et apprendre. Toujours. Merci pour votre soutien, a-t-il dit sur son compte Twitter.

Le gouvernement régional catalan, contrôlé par les indépendantistes, avait accordé la semaine dernière à M. Junqueras l'autorisation de sortir de prison trois jours par semaine durant six heures pour travailler.

Le gouvernement régional dispose de larges compétences notamment en matière pénitentiaire lui permettant d'accorder de telles autorisations de sortie. Il l'a déjà fait pour sept des neuf indépendantistes condamnés à la mi-octobre par la Cour suprême espagnole pour la tentative de sécession de 2017.

Le parquet a annoncé qu'il allait déposer un recours contre ces autorisations de sortie. Il reproche au gouvernement régional d'octroyer trop de liberté à ces prisonniers alors que de telles mesures devraient rester selon lui exceptionnelles.

M. Junqueras a été condamné en octobre dernier à 13 ans de prison pour sédition et détournement de fonds pour son rôle dans la tentative de sécession d'octobre 2017.

La sortie de M. Junqueras intervient dans une période de détente en Catalogne alors que le gouvernement espagnol du socialiste Pedro Sanchez et le gouvernement régional ont entamé mercredi dernier un dialogue pour tenter de trouver une solution à la crise en Catalogne qui envenime depuis des années la politique espagnole.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique internationale

International