•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa élargira une déduction fiscale aux véhicules hors route électriques

Il parle sur l'estrade.

Justin Trudeau lors de la conférence de l'Association des prospecteurs et entrepreneurs, à Toronto.

Photo : The Canadian Press / Nathan Denette

La Presse canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau affirme qu'une déduction fiscale destinée aux véhicules qui n'émettent pas de gaz à effet de serre sera élargie aux véhicules hors route et à l'équipement automobile.

M. Trudeau participait lundi à Toronto à la conférence de l'Association des prospecteurs et entrepreneurs du Canada. Il a appelé les Canadiens à s'élever au-dessus du débat polarisé sur la façon de lutter contre les changements climatiques.

Partout dans le monde et ici même au Canada, le débat entre l'environnement et l'économie devient de plus en plus controversé et polarisé, a-t-il déclaré. Je pense que nous pouvons tous convenir qu'il est inutile que des vues polarisées définissent le champ d'un débat.

Selon lui, les Canadiens doivent voir les possibilités qui s'offrent aux entreprises canadiennes pour profiter de la transition. Il a notamment affirmé que le Canada était le fournisseur mondial le plus propre de métaux et de minéraux utilisés dans les panneaux solaires et les batteries électriques.

Pour aider l'industrie minière canadienne à réduire son empreinte carbone tout en extrayant ces ressources, le Canada ajoutera des véhicules hors route comme ceux utilisés par les entreprises minières à la liste des véhicules électriques admissibles à une déduction fiscale de 100 % l'année de leur mise en service.

Le budget fédéral de l'an dernier a introduit la déduction totale pour les voitures électriques achetées par les entreprises, pourvu qu'elles n'aient pas également bénéficié de la remise en espèces pour les achats de véhicules électriques et hybrides électriques.

La mesure incitative élargie devrait coûter 62 millions de dollars au cours des cinq prochaines années.

Comme les gens le savent dans cette pièce, les véhicules électriques ne sont pas uniquement pour les rues des villes, ils sont aussi là pour des activités minières plus propres, qui protègent la santé des travailleurs et l'environnement.

Justin Trudeau

M. Trudeau a cité la mine Borden de la société Goldcorp à Chapleau, en Ontario, comme le premier projet minier sous terrain entièrement électrique, et MacLean Engineering, une entreprise de Collingwood, en Ontario, qui produit des véhicules miniers électriques.

Ce n'est que le début, a-t-il ajouté. Notre gouvernement veut soutenir ce secteur en accélérant l'usage de camions miniers propres ici, à la maison.

Les types de véhicules disponibles augmentant chaque année, le programme précise que la déduction à 100 % sera en vigueur pour les véhicules qui seront utilisés avant 2024.

Après 2024, la déduction sera réduite à 75 % et après 2025, elle sera de 55 %. Les véhicules qui ne seront pas disponibles avant au moins 2028 ne seront pas admissibles.

Le président et chef de la direction de l'Association minière du Canada (AMC), Pierre Gratton, a déclaré que l'annonce répond à l'une des demandes budgétaires particulières de l'AMC.

L'an dernier, le Canada a ouvert sa première mine entièrement électrique, et l'utilisation de véhicules électriques s'accélère partout au pays. Néanmoins, un tel équipement entraîne un surcoût important, a-t-il affirmé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie

Politique