•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Primaire démocrate : l'ex-candidat Pete Buttigieg se rallie à Joe Biden

Pete Buttigieg  regarde l'ancien vice-président américain Joe Biden.

Pete Buttigieg a annoncé son soutien à l'ancien vice-président américain Joe Biden au Chicken Scratch à Dallas.

Photo : Reuters / Elizabeth Frantz

Agence France-Presse

Pete Buttigieg a annoncé lundi se rallier à la candidature de Joe Biden à l'investiture démocrate, un soutien précieux pour l'ancien vice-président à la veille d'une échéance électorale cruciale pour désigner l'adversaire de Donald Trump à la présidentielle.

Je suis ravi de soutenir la candidature de Joe Biden, a-t-il annoncé juste avant un rassemblement électoral de Joe Biden, à Dallas, au Texas. Pete Buttigieg avait annoncé dimanche se retirer de la course, sans immédiatement donner de consigne de vote à ses partisans.

Je cherche un président qui tirera ce qu'il y a de meilleur en nous, et j'encourage tous ceux qui ont pris part à ma campagne à me rejoindre, car nous avons trouvé ce leader en la personne du vice-président, bientôt président, Joe Biden, a-t-il déclaré aux côtés de ce dernier.

S'exprimant juste après lui, Joe Biden a salué un homme d'une très grande intégrité, et a assuré qu'il n'avait pas demandé au jeune démocrate de 38 ans, qui avait impressionné en remportant le premier État à voter dans le cadre des primaires, de le soutenir.

Il me fait penser à mon fils, Beau, a déclaré l'ancien vice-président, dont le fils est mort d'un cancer au cerveau. C'est le plus beau compliment que je puisse faire à un homme.

Joe Biden a accumulé les bonnes nouvelles après une large victoire en Caroline du Sud samedi, et le retrait de deux candidats partageant avec lui des idées modérées : la sénatrice Amy Klobuchar, dont l'équipe a aussi annoncé à l'AFP qu'elle soutiendrait Joe Biden, et Pete Buttigieg, ancien maire de la ville de South Bend dans l'Indiana.

La voie au centre, face au favori Bernie Sanders, autoproclamé socialiste, s'est donc clairement dégagée pour l'ancien bras droit de Barack Obama, à la veille du super mardi pendant lequel 14 États voteront.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

International