•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un tramway à « 3,3 G$ et on arrête », assure Labeaume

Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec

Le projet prévoit l’aménagement de plusieurs stations et pôles d’échanges.

Photo : Ville de Québec

Pierre-Alexandre Bolduc

Le gouvernement Legault ne dépensera pas un sou de plus s'il devait y avoir des dépassements de coûts pour le réseau de transport structurant. La différence devra être payée par la Ville de Québec, mais le maire Labeaume ne s’en fait pas trop.

On va en faire pour 3,3 milliards de dollars, puis on va arrêter là, lance-t-il. C’est assez simple. On va en faire pour 3,3 milliards et on arrête. Terminé. C’est comme ça que ça va marcher, puis on va se donner des priorités.

Interrogé par les journalistes pour savoir si des parties du projet pourraient être revues ou annulées dans ce contexte, le maire Labeaume a refusé de donner plus de détails.

Une forme de semi-tutelle 

Selon le conseiller municipal Jean Rousseau, le message du gouvernement provincial est clair et ressemble à un genre de semi-tutelle du budget et de l’échéancier du projet de transport en commun.

Le contrôle que le gouvernement du Québec semble vouloir prendre dans le projet est significatif : approbation du budget, des échéanciers. Ils l’ont dit à de nombreuses reprises qu’il n’y aura pas de dépassement des coûts.

De façon générale au Québec, ces grands projets, on l’a connu historiquement, il y a toujours des dépassements de coûts. Alors, je pense que le gouvernement envoie un signal très fort.

Jean Rousseau, conseiller municipal, Ville de Québec
Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Jean Rousseau en entrevue dans les corridors de l'hôtel de ville.

Québec décaisse plus d’argent

Le maire Labeaume en a aussi profité pendant la séance du conseil pour annoncer que le gouvernement a officialisé l’octroi de 419 millions de dollars de plus aux 215 millions de dollars déjà alloués.

Au total, la Ville détient donc actuellement une enveloppe de 634 millions de dollars qu’elle peut dépenser pour le projet.

Jusqu’à maintenant, 65 millions de dollars ont été utilisés pour le bureau de projet du Réseau de transport structurant.

Financement du Réseau de transport structurant

  • Gouvernement provincial : 1,8 milliard de dollars
  • Gouvernement fédéral : 1,2 milliard de dollars
  • Ville de Québec : 300 millions de dollars

L’école De Rochebelle dans l’incertitude

Tout juste avant la séance du conseil municipal de lundi, le maire a confirmé une fois pour toutes qu’il n’y aurait pas de tunnel au pôle d’échange ouest du réseau de transport structurant, à Sainte-Foy.

C’est juste trop cher, il y aurait fallu un étage de plus juste pour Lévis [...] On a abandonné complètement.

Sauf que Régis Labeaume refuse encore de préciser si le tramway passera dans la cour de l'école De Rochebelle dans le secteur.

Le directeur de la Commission scolaire des Découvreurs, Christian Pleau, avait exprimé plusieurs inquiétudes par rapport au parcours envisagé.

Ce qui est décidé, c’est qu’on n'ira pas au Phare. Ce qui est décidé, c’est qu’il n’y aura pas de tunnel. Le reste n’est pas décidé.

De son côté, le chef de l’opposition officielle, Jean-François Gosselin, est convaincu que le tramway passera sur les terrains de soccer de l’établissement.

C’est dans [l’appel d’offres de qualification], lance le chef de Québec 21. On le constate avec la carte qui est présentée, c’est un document qui est technique. On se fie sur ce qui est là-dedans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !