•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une dernière édition mouvementée pour les Nuits (bi)Polaires

Un groupe de musique en prestation sur scène.

Clay and Friends sur scène lors des Nuits (bi)Polaires

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Marc-André Landry

La troisième et dernière édition des Nuits (bi)Polaires de Val-d’Or a été couronnée de succès, le week-end dernier, malgré d’importants pépins techniques.

Un retard de livraison et la météo peu clémente n’ont pas permis aux organisateurs de monter la structure en forme d’igloo qui devait accueillir les spectacles musicaux à la Forêt récréative, vendredi et samedi.

Les organisateurs ont dû faire preuve d’imagination pour trouver des solutions et présenter la programmation dans sa totalité.

L'igloo dans lequel se déroulera le spectacle de Valaire samedi soir

L'igloo gonflable utilisé les dernières années n'a pas pu être livré à temps. (archives)

Photo : Radio-Canada

Ça ne s’est pas passé comme on le souhaitait, mais on a eu une bonne étoile au-dessus de nous, souligne Stéphanie Poitras, coordonnatrice à la programmation culturelle à la Ville de Val-d’Or. Avec notre équipe du Service culturel et nos contacts, on a réussi à sauver l’événement de façon extraordinaire, en très peu de temps.

Les spectacles du vendredi soir se sont finalement tenus à La Cabane, tandis que celui du samedi a été transféré à la salle Félix-Leclerc, puis au Prospecteur en fin de soirée. Quelque 400 personnes y ont pris part.

Selon Stéphanie Poitras, les événements qui ont quand même pu se tenir à la Forêt récréative ont été fort populaires. Le volet des jeux de l’événement 15-2 a vraiment bien fonctionné. Notre structure numérique interactive et les sculptures sur neige ont aussi égayé le site. Oui, c’est devenu un événement un peu satellite, mais tout s’est bien tenu malgré tout. On est vraiment contents du bilan.

Des gens jouent à des jeux de société sur de longues tables dans un chalet d'accueil.

Le volet jeux de société organisé par 15-2 : événement jeux a attiré du monde au chalet de la Forêt récréative.

Photo : gracieuseté Geneviève Béland

Fin du financement

Il était déjà prévu que cette troisième édition des Nuits polaires, devenues (bi)Polaires en 2020, une année bissextile, soit la dernière, alors que finissait l’entente de financement entre le ministère des Affaires culturelles et la Ville de Val-d’Or.

On s’est questionné à savoir si on essayait de continuer avec des partenaires privés ou sous une autre formule, précise Stéphanie Poitras. Mais le mandat du Service culturel est d’animer des trucs qui ne sont pas pris en charge par le milieu. On laisse aller quand un festival prend la place qu’on tenait. Dans ce cas-ci, on voit notamment que la Cabane et d’autres lieux tiennent de plus en plus de spectacles qui visent cette clientèle. On ferme une porte pour en ouvrir une nouvelle éventuellement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Musique