•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Santé publique Ottawa appelle au calme et à la prudence

Vera Etches derrière des micros de différents médias lors d'une conférence de presse.

La Dre Vera Etches, médecin en chef de Santé publique Ottawa, a demandé aux citoyens de rester chez eux s'ils contractent le COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'agence municipale Santé publique Ottawa (SPO) a détaillé, lundi, ses recommandations préventives si un cas de COVID-19 devait être dépisté dans la capitale. Selon sa médecin en chef, il n’y a pas de raison de s’inquiéter, même s’il est fort probable qu’on détecte éventuellement la maladie à Ottawa.

L’Ontario a identifié 3 nouveaux cas de COVID-19 plus tôt lundi, ce qui porte à 18 le nombre de cas positifs dans la province. À l'échelle du pays, 27 personnes ont été déclarées porteuses de la maladie jusqu'à maintenant, dont 8 en Colombie-Britannique et 1 au Québec.

C’est prudent de faire l’avis de [se] préparer en cas où il y a des cas ici à Ottawa, a indiqué la Dre Etches, lors d’un point de presse. Elle a ajouté que c’est une question de temps avant qu’on dépiste un cas à Ottawa chez un voyageur, considérant l’augmentation du nombre de personnes infectées un peu partout dans le monde.

« J’imagine que le nombre de cas va continuer à augmenter, mais la question, c’est si on peut contenir la transmission après [la détection éventuelle d'un premier cas à Ottawa]. »

— Une citation de  Dre Vera Etches, médecin en chef de Santé publique Ottawa

Nous voyons entre un et cinq voyageurs par jour pour qui on doit déterminer s’il faut effectuer un test pour dépister le virus , a ajouté la médecin, lundi après-midi, après une rencontre avec le maire Jim Watson et le conseiller Keith Egli, qui préside le Conseil de santé d'Ottawa.

Santé publique Ottawa a mené plus d’une cinquantaine de tests de dépistage jusqu’à présent, surtout auprès de personnes malades qui ont visité une région du monde plus touchée par le COVID-19, comme la Chine, l’Iran ou l’Italie, a estimé la Dre Etches. Aucun ne s'est avéré positif.

Isolement volontaire

Si une personne devait contracter le virus, la première directive est simple, a martelé la Dre Etches. Si vous êtes malades, restez à la maison, a-t-elle résumé, en ajoutant que les proches partageant le foyer d’une personne atteinte devraient aussi limiter leurs déplacements autant que possible.

Ce qui est “rassurant” avec ce virus, c’est que la vaste majorité des gens vont s’en sortir sans même avoir besoin de soins hospitaliers, a aussi précisé la médecin en chef.

Santé publique Ottawa a publié une liste de recommandations, laquelle stipule entre autres qu’il faudrait avoir des stocks de divers produits de base — comme de la nourriture et des médicaments — pour environ deux semaines.

Ce n’est pas nouveau, a-t-elle toutefois insisté. On demande aux gens de se préparer en cas d’urgence. On dit toujours qu’il faut être prêts en cas de tempête hivernale majeure ou de panne d’électricité. C’est le même principe.

Les autorités sanitaires conseillent malgré tout aux Ottaviens de continuer de se rassembler et de faire des activités sociales.

Il faut que les gens puissent avoir des contacts avec leur communauté en période de stress. Il n’y a pas de virus qui nous pousserait à priver les gens de ces sources de soutien et de leurs bénéfices pour le moment, a suggéré la Dre Etches.

Quelques conseils préventifs :

  • Faites progressivement le plein d'aliments non périssables, de médicaments sur ordonnance et en vente libre (contre la fièvre et la douleur, par exemple), de produits d’hygiène et de produits nettoyants.
  • Faites des plans pour vos enfants ou d'autres personnes à charge au cas où vous seriez malade.
  • Prenez des dispositions au bureau. Aidez-vous les uns et les autres et prévoyez les cas de congés de maladie.
  • Lavez-vous souvent les mains à l'eau savonneuse pendant au moins 20 secondes ou en utilisant du désinfectant pour les mains à base d’alcool.
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche à moins de vous être tout juste lavé les mains avec du savon.
  • Toussez ou éternuez dans un mouchoir ou le creux de votre bras, et non dans vos mains.
  • Évitez de rendre visite à des patients hospitalisés ou à des résidents de centres de soins de longue durée si vous êtes malade.
  • Respectez toutes les directives concernant les régions touchées si vous revenez de voyage et vérifiez régulièrement les conseils de santé aux voyageurs publiés par le gouvernement du Canada


Source : Santé publique Ottawa

De son côté, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais recommande principalement aux citoyens de se laver les mains fréquemment pour limiter la propagation de microbes.

Pour le personnel et les cliniques médicales, un outil de triage est en vigueur pour déceler rapidement les cas probables et des trajectoires sont établies afin d'assurer une prise en charge rapide et l'isolement, au besoin, d'une personne présentant les symptômes, a aussi précisé l'établissement de santé.

Avec les informations de Judy Trinh

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !